Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Venezuela relève le prix de l'essence et dévalue sa monnaie

Reuters18/02/2016 à 01:12
    CARACAS, 18 février (Reuters) - Le président socialiste du 
Venezuela Nicolas Maduro a annoncé mercredi une hausse des prix 
du carburant, la première depuis près de vingt ans, et une forte 
dévaluation du bolivar pour combattre la crise que traverse le 
pays sud-américain. 
    Ces mesures doivent permettre de soutenir les finances 
publiques alors que la chute des prix du pétrole et 
l'effondrement du modèle économique étatique ont engendré une 
grave récession, une inflation galopante et des pénuries 
chroniques.  
    "C'est une action nécessaire pour équilibrer les choses, 
j'en prends la responsabilité", a déclaré Nicolas Maduro en 
justifiant le relèvement des prix de l'essence au cours d'un 
discours fleuve de quatre heures retransmis à la télévision, 
pendant lequel il s'en est pris frontalement à l'opposition. 
    Le chef de l'Etat a annoncé que le prix de l'essence, 
largement subventionné par l'Etat, serait relevé de 1,3% pour un 
indice d'octane de 91 et de 6,1% pour le 95. Il a expliqué que 
ces nouveaux tarifs permettraient de gagner 800 millions de 
dollars par an, de couvrir les coûts de production et de donner 
un peu d'air à la compagnie pétrolière publique PDVSA.  
    Le prédécesseur et mentor de Nicolas Maduro, le défunt 
président Hugo Chavez, avait augmenté le prix de l'essence pour 
la dernière fois en 1997, sans y toucher ensuite. Une hausse 
antérieure des prix à la pompe, en 1989, avait déclenché 
plusieurs jours d'émeutes meurtrières.  
    Nicolas Maduro a également annoncé une dévaluation de 37% du 
taux de change officiel le plus haut, qui s'applique aux biens 
prioritaires comme les produits alimentaires et médicaux, qui 
passe de 6,3 à 10 bolivars pour un dollar.  
    Le taux le plus bas, qui s'élève à environ 203 bolivars pour 
un dollar, sera transformé en taux de change flottant, a ajouté 
le président vénézuélien. 
    Le système de change, jusqu'ici séparé en trois taux de 
change officiels, ne comportera plus que deux taux.  
    Nicolas Maduro, dont le Parti socialiste a été battu il y a 
deux mois aux élections législatives, a nommé lundi un 
ingénieur, Miguel Perez, au poste de vice-président chargé de 
l'économie. Cet ancien chef de la Fedeindustria, chambre 
patronale des petites et moyennes entreprises, est connu pour 
ses positions socialistes tout en reconnaissant parfois la 
nécessité de réformes d'inspiration libérale.  
    Miguel Perez s'est prononcé pour une unification des taux de 
change, une idée approuvée par les détenteurs d'obligations 
souveraines qui sont persuadés que les contrôles de change, 
gangrénés selon eux par la corruption, risquent de conduire le 
pays vers un défaut de paiement. 
    Les réformes annoncées par Maduro seront probablement jugées 
par les investisseurs de Wall Street comme plutôt positives, 
mais encore bien insuffisantes pour aider le Venezuela à 
rembourser dans quelques mois quelque 10 milliards de dollars de 
dettes en pleine crise de liquidités.  
 
 (Brian Ellsworth, Girish Gupta; Jean-Stéphane Brosse pour le 
service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.