1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le Vatican à l'écoute des victimes d'abus sexuels

Le Monde18/02/2018 à 05:17

Juan Carlos Cruz  après son entrevue avec l'émissaire envoyé par la Vatican, le 17 février à New York.

Un Chilien qui a été victime d'agressions de la part d'un prêtre a été entendu samedi par un émissaire du pape chargé d'enquêter sur la couverture de ces abus.

« Pour la première fois, j'ai le sentiment qu'on nous écoute » : un Chilien victime d'abus sexuels de la part d'un prêtre s'est dit satisfait, samedi 17 février à New York, de son entrevue avec un envoyé spécial du pape chargé d'enquêter sur le cas d'un évêque chilien accusé d'avoir couvert ces abus. « Ce fut une longue entrevue, difficile sur le plan émotionnel », a dit ce témoin, Juan Carlos Cruz, à l'issue de sa rencontre avec l'émissaire du pape, Mgr Charles Scicluna. Cet archevêque maltais préside un conseil du Vatican chargé d'examiner les recours de prêtres soupçonnés de délits graves, comme les viols sur mineurs.

« Je suis très content d'avoir pu parler à Mgr Scicluna », lequel a fait preuve de « compassion » et d'« empathie », a ajouté M. Cruz, dans une déclarations à des journalistes à l'issue de son audition, qui a duré une heure et demie. « Je lui ai raconté des situations que j'ai vécues ou que d'autres ont vécues, et il pleurait, sincèrement », a poursuivi le témoin, qui affirme avoir remis à l'émissaire du Vatican des documents venant à l'appui de ses accusations.

Etape chilienne Après une étape à New York, Mgr Scicluna est attendu lundi au Chili, où il doit recueillir d'autres témoignages. Le prélat maltais est chargé de tirer au clair le cas de l'évêque chilien Juan Barros, nommé par le pape François en 2015 à la tête d'un diocèse alors qu'il était soupçonné d'avoir tu les agissements d'un vieux prêtre pédophile, Fernando Karadima.

Cette affaire a empois...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer