1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le trompe-l'œil de la hausse de 3 % du smic
Le Parisien04/12/2018 à 20:40

Le trompe-l'œil de la hausse de 3 % du smic

Les espoirs des Gilets jaunes ont été vite douchés. La phrase du Premier ministre pouvait prêter à confusion et laisser entendre un coup de pouce au smic. « Nous constaterons une hausse de 3 % du smic net au 1er janvier », a déclaré ce mardi Edouard Philippe à la télévision, s'adressant « aux Français qui sont le dos au mur », à tous ceux qui demandent que le « travail paye ».Fallait-il comprendre qu'Edouard Philippe, qui avait la semaine passée écarté l'idée d'un coup de pouce au salaire minimum, était revenu sur sa décision ? A peine lancée, la déclaration elliptique du Premier ministre s'est révélée être une « annonce » en trompe l'œil.En effet, au 1er janvier 2019, le smic - actuellement 1498,47 euros brut mensuels et 1 184,93 € en net - sera revalorisé d'environ 1,8 %. Soit la stricte application de la règle de calcul automatique... se sont empressés de décrypter en coulisse plusieurs sources au sein du gouvernement.Autrement dit, aucun coup de pouce. La hausse se fera selon la formule légale : en fonction de l'inflation et du salaire horaire moyen des ouvriers et des employés. L'annonce officielle doit intervenir le 14 décembre, jour qui coïncide avec l'appel à la mobilisation lancé par la CGT...Un autre calculD'où viennent alors ces 3 % ? D'un autre calcul fait par le gouvernement. Aux 1,8 % environ prévu de hausse légale il convient, selon lui, d'ajouter « le gain de pouvoir d'achat » provenant de l'effet du basculement des cotisations sociales sur la CGS. Ou encore la hausse de la « prime d'activité » passée de 531,51 € à 551, 51 € par mois... Une manière impressionniste de recycler les gains des précédentes réformes. Les 1,65 million de smicards en France ne verront donc pas, concrètement, une hausse de 3 % au bas de leur fiche de paie.Le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, avait pourtant ouvert la porte à ce geste (à condition de baisses de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • 300CH
    04 décembre23:09

    suite: et le pire c que ma taxe foncière a remonté de 110 euros (donc c caduque les 100 euros de moins sur la taxe d'habitation) par contre eux ils ont récupéré 10 euros (110 euros de + en taxe foncière - les 100 euros taxe d'habitation) donc 10 + 600 de CSG (retraité) = 610 euros de moins pour l'année et pendant ce temps la eux ce CTV de macaroni aura perçu plus de 1830 euros en 3 ans, sans compter que la taxe foncière remontera jusque là, alors croyez vous toujours en vos élucu brations

    Signaler un abus

  • 300CH
    04 décembre22:14

    @geocor, mdr, vous plaisantez j'espère?, ou vous avez été pêché cela dans une bande dessiné pour la taxe d'habitation, sur ma retraite on m'enlève 50 euros faites le calcul pour 1 an, je vous le fait pour vous, ça fait 600 euros euros net en moins pour l'année (et je n'est pas une grosse retraite), maintenant la taxe d'habitation c 100 euros de moins cette année, donc ça fait 500 net par année dans leur poche à ce GTV

    Signaler un abus

  • niafron6
    04 décembre22:11

    tout à fait d'accord avec vous geocor

    Signaler un abus

  • janaliz
    04 décembre20:46

    Quand on vous dit que ces gens-là sont toujours dans la provocation et la méprise de l'autre.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer