Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le tireur de Libération et de la Défense court toujours

Reuters19/11/2013 à 19:07

LE TIREUR DE LIBÉRATION ET DE LA DÉFENSE COURT TOUJOURS

PARIS (Reuters) - La police française poursuivait mardi la traque du tireur qui a grièvement blessé la veille à Paris un homme dans le hall du quotidien Libération, ouvert le feu sur une tour du quartier de La Défense et pris en otage un automobiliste.

Elle dispose de nombreux éléments d'enquête mais le suspect, armé d'un fusil de chasse, n'avait toujours pas été identifié mardi après-midi, a-t-on précisé de source proche du dossier.

Plusieurs personnes ont été contrôlées dans le cadre de l'enquête, mais à chaque fois les vérifications n'ont rien donné. Un homme a été notamment interrogé au commissariat du VIIe arrondissement de Paris, avant d'être mis hors de cause.

Les experts ont également isolé de l'ADN dans la voiture de l'automobiliste pris en otage "mais rien ne dit que le profil génétique du suspect soit connu", a-t-on ajouté de même source.

La brigade criminelle tente toujours d'exploiter les centaines d'appels qui ont suivi la diffusion de photos du tireur extraites des caméras de vidéo-surveillance.

"Il y a eu 400 appels, dont 120 ont donné lieu à une fiche de renseignement, c'est-à-dire que ces informations seront vérifiées", dit-on à la police judiciaire.

Une quatrième photo du suspect, prise cette fois dans le métro et plus nette que les précédentes, a été diffusée mardi.

Elle a été prise à la station de métro Concorde après l'agression lundi dans le hall de Libération. Sur ce cliché, l'homme, qui est filmé de face, marchant dans un couloir, a un visage rond et a eu le temps de changer de vêtements.

Il porte une veste rouge sur un pull bleu ainsi qu'un bonnet beige, alors que les images prises près de Libération le montraient avec une parka kaki et une casquette de chasse.

Le procureur de la République François Molins avait décrit lundi un homme de type européen, âgé de 35 à 45 ans, mesurant 1,70 à 1,80 mètre, avec des cheveux poivre et sel, mais le doute subsiste sur son type de chevelure.

LE BLESSÉ VA "UN PETIT PEU MIEUX"

Les enquêteurs exploitent aussi le témoignage de l'automobiliste qui a été pris en otage lundi par le fugitif, entre La Défense, où il avait tiré sur une tour de la Société Générale, sans faire de blessé, et les Champs-Elysées.

Le fugitif, qui a échappé lundi à la mi-journée aux forces de l'ordre près de l'avenue la plus touristique de Paris, lui a raconté qu'il sortait de prison et qu'il avait une grenade.

"Les déclarations de l'homme sont en cours de vérification, car on ne sait pas s'il disait vrai. Il a pu vouloir intimider l'automobiliste. Tout cela prend du temps", dit-on à la PJ.

L'ensemble de la brigade criminelle de la PJ parisienne, soit une centaine d'hommes, est mobilisée sur l'affaire.

"Les Français peuvent compter sur la mobilisation de la police et de la gendarmerie. Nous trouverons l'auteur des actes pour qu'il soit jugé et condamné", a déclaré mardi matin à des journalistes le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault.

François Molins a confirmé lundi la piste d'un tireur unique pour les attaques à Libération, à La Défense, mais aussi vendredi dernier dans les locaux parisiens de la chaîne BFM TV.

Les enquêteurs ont à chaque fois retrouvé sur les lieux des cartouches de calibre 12 contenant des chevrotines, mais aussi des munitions non percutées utilisées pour le gros gibier.

Ils s'interrogent sur les motivations du tireur, qui a agi très rapidement, en particulier dans le hall de Libération, sans justifier son geste.

"Il n'y a pas en l'état actuel dans les témoignages d'éléments qui conduisent à préciser une piste (..) et notamment il n'y a aucun contexte revendicatif", a dit François Molins.

L'assistant photographe de 23 ans blessé lundi matin au thorax à Libération a été opéré à l'hôpital de La Pitié-Salpêtrière. Il restait mardi matin "dans un état critique" malgré une légère amélioration, a dit sur France Inter Nicolas Demorand, directeur de la publication de Libération.

"Il va un petit mieux qu'hier", a-t-il précisé.

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.