1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le temps presse pour la Grèce, dit Dombrovskis (UE)
Reuters13/04/2015 à 18:14

ROME, 13 avril (Reuters) - Le temps presse pour que la Grèce présente et mette en oeuvre des réformes structurelles afin de pouvoir prétendre à de nouvelles aides financières, a déclaré lundi le vice-président de la Commission européenne Valdis Dombrovskis. Le ton s'est durci ces dernières semaines dans les négociations sur la dette grecque entre le nouveau gouvernement d'Athènes, issu de la gauche radicale, et ses partenaires de la zone euro. "Les discussions sont très compliquées. Le temps presse", a déclaré Valdis Dombrovskis dans une interview accordée à Reuters en marge d'un déplacement en Italie. Le groupe de travail de l'Eurogroupe, qui réunit des représentants des ministres des Finances de la zone euro, a donné jeudi six jours à Athènes pour présenter un plan révisé de réformes économiques avant la réunion prévue de l'Eurogroupe le 24 avril, au cours de laquelle les ministres décideront ou non de débloquer des financements d'urgence. Valdis Dombrovskis a noté que le 24 avril n'était pas une date limite pour un accord mais, a-t-il ajouté, ce serait préférable pour le pays compte tenu de sa situation financière. Les ministres de la zone euro ont fait montre de souplesse et c'est maintenant à la Grèce d'en faire davantage, a-t-il dit. "Si le gouvernement grec n'apprécie pas certaines des mesures, il pourra les remplacer avec d'autres mesures ayant le même impact budgétaire", a-t-il déclaré. Valdis Dombrovskis, en charge de la surveillance de l'euro à la Commission, a par ailleurs estimé que la monnaie unique restait encore "loin" de ses plus bas historiques face au dollar. (Francesca Landini et Giuseppe Fonte, Véronique Tison pour le service français)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer