1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Stade Français fidèle au rose
Le Parisien04/08/2015 à 08:00

Le Stade Français fidèle au rose

La rumeur avait été tenace, insidieuse. Et si le Stade Français, champion de France pour la--e fois de son histoire, abandonnait sa sacro-sainte couleur rose pour sa prochaine tunique ? Le changement d'équipementier à l'intersaison -- le club parisien a quitté Adidas pour Asics, pour une durée de quatre ans -- avait renforcé la rumeur. Or, il n'en est rien.

L'équipementier asiatique, incontournable dans le milieu du running et qui opère une offensive remarquée et ambitieuse dans le rugby, a concocté pour la nouvelle saison des Parisiens un maillot* qui laisse la part belle à l'héritage né de l'ère Guazzini quand ce dernier avait fait apparaître des éclairs rouges sur un textile bleu roi. Une vraie révolution à l'époque. « Il fait quand même bien Stade Français ce maillot avec les éclairs », indique en connaisseur Raphaël Lakafia, qui étrennera la nouvelle tunique le 23 août à Jean-Bouin face au promu Pau pour la première journée du Top--.

« Le rose est tellement attaché à ce club », admet Fabien Charreyre-Calvez, marketing manageur et concepteur du maillot pour Asics jusque dans ses moindres détails. Le maillot à domicile, de couleur dark cobalt, comporte ainsi des références au Paris historique avec des détails des vitraux de Notre-Dame, des fleurs de lys ou encore des gargouilles. Le maillot blanc propose en fond des dessins de dieux grecs.

VIDEO. Making of du tournage sur le nouveau maillot du club

Des éclairs qui rappellent le maillot de 1998

Ce sont les grands espoirs du Stade, Jules Plisson et Hugo Bonneval, mais aussi le deuxième ligne australien Hugh Pyle -- marché asiatique et international oblige -- qui ont prêté leur image pour la campagne de promotion. Hasard du calendrier, les séances photos se sont déroulées deux jours à peine après le titre national acquis de haute lutte le 13 juin dernier. Les stigmates des nuits blanches étaient encore présents sur le visage poupin ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer