Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le sort de l'abattoir Gad suspendu à une reprise par Intermarché

Reuters22/08/2014 à 19:50

LE SORT DE L'ABATTOIR GAD DÉPEND D'INTERMARCHÉ

RENNES (Reuters) - Le sort de l'abattoir Gad de Josselin (Morbihan), dont la direction va demander l'arrêt du plan de redressement au tribunal de commerce de Rennes, est désormais suspendu à une éventuelle reprise par le groupe Intermarché.

La direction de l'entreprise, qui dépend du groupe légumier Cecab, a confirmé vendredi lors d'un comité d'entreprise sa décision de déposer une "demande de résolution du plan de redressement" de l'abattoir porcin devant le tribunal dans les prochains jours.Le tribunal devra ensuite se prononcer sur une liquidation judiciaire avec ou sans poursuite de l'activité."Seul un adossement à un acteur français ou étranger de la filière peut permettre de pérenniser l'activité de Gad SAS", a précisé la direction de Gad dans un communiqué.

A ce jour, la société SVA Jean Rozé de Vitré (Ille-et-Vilaine), filiale du groupe Intermarché, est le seul candidat potentiel à une reprise, mais a précisé qu'elle était actuellement dans une phase d'étude du dossier qui ne préjugeait pas de sa décision finale.

"Ce dossier est toujours dans un processus d'instruction nécessaire et préalable à une prise de décision éventuelle de reprise", a indiqué mercredi SVA dans un communiqué.

En début de semaine, les représentants syndicaux de Gad SAS, qui étaient reçus au ministère de l'Agriculture, avaient indiqué que le ministre, Stéphane Le Foll, leur avait annoncé qu'Intermarché déposerait prochainement une offre de reprise de leur abattoir.

"C'est notre seul espoir pour éviter la liquidation avec l'arrêt de l'activité", a dit à Reuters Patrick Piguel, délégué CFDT, à la suite du comité d'entreprise de vendredi.En redressement judiciaire depuis un an, GAD SAS, qui emploie environ 1.000 salariés à Josselin, doit faire face à un endettement important qui a déjà conduit à la fermeture de son abattoir de Lampaul-Guimiliau, dans le Finistère.Selon la direction, les difficultés de l'entreprise ont été aggravées par l'embargo russe décrété en janvier 2014 sur le porc européen qui a "déclenché une concurrence très vive entre opérateurs" de l'Union, provoquant une perte de 7,5 millions d'euros pour l'abattoir.GAD SAS met aussi en cause "le différentiel défavorable du prix du porc en France par rapport à ses concurrents", et "le dumping social, notamment allemand".

Le tribunal de commerce de Rennes pourrait statuer sur l'avenir de l'entreprise début septembre.

(Pierre-Henri Allain, édité par Yves Clarisse)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.