Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

Soja

8.51 USD
+1.04% 
valeur indicative 7.26 EUR

US12492A1079 SOY

CBOT données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    8.46

  • clôture veille

    8.42

  • + haut

    8.53

  • + bas

    8.41

  • +haut 12 derniers mois

    10.71

  • +bas 12 derniers mois

    8.11

  • volume

    0

  • dernier échange

    20.07.18 / 19:15:31

  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur Soja

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter Soja à mes listes

    Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le soja, un peu moins rare que prévu

Commodesk11/10/2012 à 16:25

(Commodesk) Les cours du soja à Chicago sont en chute libre depuis début septembre. A 15,31 dollars le boisseau le 3 octobre à la clôture, il est désormais au plus bas depuis début juillet, enrayant une grande partie de la flambée de l'été.

De fait, les craintes de pénuries sur le marché se sont partiellement dissipées. Aux Etats-Unis, les dégâts occasionnés par la sécheresse sur les cultures sont de mieux en mieux connus. La production, à 72 millions de tonnes selon les prévisions de septembre de l'USDA, ne sera pas aussi catastrophique que cela a pu être envisagé au cours de l'été, grâce au retour des pluies en fin de maturation. Surtout, les prochaines prévisions gouvernementales seront très vraisemblablement revues à la hausse, les rendements sur les surfaces moissonnées apparaissant dans l'ensemble supérieurs aux attentes.

Cette récolte pour 2012-2013 progresse à un rythme particulièrement rapide, grâce aux conditions météo de ces dernières semaines. Elles étaient avancées à 41% au 30 septembre, contre 19% en moyenne ces cinq dernières années à la même date, ce qui a pour effet de regonfler les stocks avec quelques semaines d'avance, et donc de soulager les acheteurs.

Toujours aux Etats-Unis, l'USDA estimait la semaine dernière à 169 millions de boisseaux au 1er septembre les stocks américains de soja restant de la récolte de l'année dernière. C'est 21% de moins qu'il y a un an, mais mieux que les attentes qui tournaient autour de 130 millions de boisseaux, ce qui a conduit l'USDA à revoir à la hausse ses chiffres de production de 2011-2012.

Toutefois, malgré ces nouvelles rassurantes pour les stocks, des analystes, comme Damien Courvalin, de Goldman Sachs, jugent excessive la chute des cours de ces dernières semaines et s'attendent à une remontée des prix dans les prochaines semaines. Pour les analystes, une remontée des prix est indispensable pour rationner la demande, les stocks mondiaux restant exceptionnellement bas.

Au-delà de la récolte américaine, ce sont les semis en Amérique du Sud qui focalisent désormais l'attention. Le Brésil, où les cultivateurs ont commencé à semer, bénéficie de pluies qui pourraient aider aux premières phases de développement. En Argentine, où les plantations devraient aussi débuter prochainement, elles pourraient toutefois être légèrement retardées en raison de fortes pluies.

Dans les mois qui viennent, il sera donc possible d'avoir une idée des surfaces de soja dans ces deux pays, qui représentent ces dernières années près de la moitié de la production et plus des deux tiers des exportations mondiales. Les premières prévisions laissent penser que les surfaces brésiliennes pourraient atteindre un nouveau record, ce qui est susceptible de faire passer le Brésil, pour la première fois, en tête des producteurs devant les Etats-Unis pour la campagne 2012-2013.

L'arrivée de la prochaine récolte sud-américaine, entre février et juin 2013, permettrait alors d'apaiser les tensions sur les stocks américains dans la deuxième moitié de la campagne, débutée début septembre.  Le Conseil international des céréales s'attend ainsi à un rebond de 8% de la production mondiale en 2012-2013, en tablant sur des niveaux record en Amérique du Sud. Mais, comme d'habitude, ce sont les conditions météorologiques qui seront déterminantes. Les analystes prévoyaient pour cette année des récoltes américaines de soja, et surtout de maïs, exceptionnellement élevées... avant l'arrivée de la sécheresse.

Valeurs associées

+1.04%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.