Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

Soja

10.25USD
+0.44% 
valeur indicative 8.42 EUR

US12492A1079 SOY

CBOT données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    10.22

  • clôture veille

    10.21

  • + haut

    10.28

  • + bas

    10.21

  • +haut 12 derniers mois

    10.71

  • +bas 12 derniers mois

    9.00

  • volume

    0

  • dernier échange

    25.04.18 / 12:41:52

  • + Alerte

  • + Liste

    Ajouter Soja à mes listes

    Fermer

Le soja OGM devant la Cour Suprême

Commodesk19/02/2013 à 12:47

Commodesk - La Cour suprême des Etats-Unis examine, actuellement, le cas d'un producteur de soja américain, qui a tenté d'échapper à l'emprise du semencier Monsanto en se procurant des graines de soja destinées à l'alimentation du bétail.

Le producteur de l'Indiana a trouvé une lacune légale en se fournissant auprès d'un marchand de grains. Ces graines de soja n'étant pas des semences, elles ne contenaient pas de gêne incorporé par Monsanto pour rendre stériles leur descendance. De plus, le paysan ne s'est pas engagé à utiliser le soja à un usage précis, puisqu'il n'a signé aucun contrat directement avec Monsanto.

Ne voulant pas prendre de risques financiers sur une seconde récolte, le paysan a planté ses haricots de soja - destinés au bétail - à l'essai sur 300 hectares. Il a ensuite constaté que les pousses obtenues étaient résistantes au glyphosate, un herbicide, comme les semences sous licence qu'il achetait auparavant au prix fort depuis 1999.

Content du résultat, Vernon Bowman a planté huit ans de suite des haricots de soja pour le bétail, et conservé une partie de sa 2e récolte pour ressemer, jusqu'à ce que le semencier s'en aperçoive en testant le soja de ses champs en 2006. Monsanto a alors intenté une action contre Bowman devant un tribunal de district de l'Indiana, qui a donné raison au semencier en première instance.

D'après Monsanto, le producteur a ressemé plusieurs années de suite des semences destinées à servir une seule saison, ce que le protocole de vente du fabricant interdit. Les utilisateurs sont censés semer toutes les graines l'année de leur achat, ou détruire le restant.

Le paysan astucieux défend la thèse selon laquelle les droits de Monsanto sur le produit issu de ses recherches avaient expiré, puisque les graines sont à usage unique, renouvelables année après année. Le semencier prétend en revanche que les graines plantées par Bowman étaient porteuses de son invention, et qu'il n'avait pas le droit d'en tirer de nouvelles semences.

La reconnaissance par la Cour de l'expiration des droits du semencier ruinerait le système de licence de la compagnie. Elle serait en revanche bénéfique pour les agriculteurs, argumente le paysan et ses soutiens. D'après Bowman, en acceptant que les licences sur les semences OGM soient perpétuelles, le tribunal de première instance a posé un principe qui relève de l'exception.

Vernon Bowman n'a pas reçu le soutien des autorités américaines, plusieurs laboratoires publics et privés redoutant qu'une victoire du paysan mette en danger à l'avenir la protection de leurs droits sur leurs inventions de matériaux génétiquement modifiés.

Il devient difficile aux Etats-Unis de trouver des semences de soja, maïs, coton, colza ou autres non brevetées, ce qui s'est traduit par une hausse sensible du coût d'achat du produit pour les agriculteurs.

Valeurs associées

+0.44%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.