1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le Shakhtar prend une option devant Rome
So Foot21/02/2018 à 20:49

Le Shakhtar prend une option devant Rome

Largement dominateurs dans le jeu, les joueurs du Shakhtar se sont logiquement imposés face à une Roma timorée (2-1). Un score qui aurait pu être bien pire sans les exploits du gardien romain.

Shakhtar Donetsk 2-1 AS Roma

Buts : Ferreyra (50e) et Fred (71e) pour le Shakhtar // Under (41e) pour la Roma

Di Francesco, loin d'être K.O.

Chaque fois qu'une grosse écurie se déplace tout à l'est de l'Europe, les experts du ballon rond se rejoignent sur le même point : elle devra se méfier du froid. Pas faux, hein, sauf qu'une équipe comme le Shakhtar a d'autres arguments qu'une simple météo frileuse à faire valoir. Comme du jeu, déjà, pour commencer. Dominateurs tout au long de la rencontre face à la Roma, les Ukrainiens s'imposent logiquement, 2-1, et peuvent même regretter de devoir se contenter de ce seul but d'écart. La faute à un Alisson impérial dans les cages romaines et auteur de quatre parades complètement folles.

Marlos, big bisous

Une Roma réaliste


Très vite, les Romains réalisent que le froid ne sera pas le principal problème de la soirée. En effet, le football chatoyant proposé par le Shakhtar apparaît comme un souci autrement plus délicat à gérer. Solides défensivement, rapides offensivement, les Ukrainiens livrent une très belle prestation. À un détail près : le manque d'occasions franches. Un domaine où les Italiens, pourtant moins flamboyants dans le jeu, se montrent plus habiles. Car bien que bousculée dans le jeu, la Roma se montre paradoxalement plus dangereuse à l'image de cette reprise de Džeko miraculeusement sortie par Pyatov (6e). Ou encore cette tête de Manolas (19e) qui fuit

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer