Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le Sénégal ferme sa frontière avec la Guinée à cause d'Ebola

Reuters 29/03/2014 à 23:16

LE VIRUS EBOLA EN GUINÉE

DAKAR/CONAKRY (Reuters) - Le Sénégal a fermé samedi sa frontière avec la Guinée pour s'opposer à la propagation du virus Ebola dans la région méridionale de Kolda et celle de Kédougou, dans le sud-est du pays, a annoncé le ministère de l'Intérieur à Dakar.

Des contrôles sanitaires vont également être institués à l'aéroport de Dakar.

La maladie, qui a fait sa réapparition le mois dernier, pourrait avoir tué jusqu'à 70 personnes en Guinée, selon les autorités de Conakry. Onze cas mortels ont également été signalés ces derniers jours en Sierra Leone et au Liberia.

Le gouvernement guinéen a dit samedi soir ne pas avoir été officiellement informé de la fermeture de la frontière avec le Sénégal et a affirmé que seulement 19 cas de la maladie avaient été confirmés par les laboratoires du pays.

"Nous avons pris des mesures strictes pour stopper cette épidémie et il n'y a aucune raison de paniquer", a déclaré à Reuters Damantang Albert Camara, porte-parole du gouvernement guinéen.

On a appris jeudi que la maladie avait atteint Conakry, ville de plus de deux millions d'habitants située à environ 300 km du foyer initial dans le sud-est du pays.

Conakry, où des centaines de milliers de personnes vivent dans des bidonvilles insalubres, offre un terrain idéal pour la progression de l'épidémie, qui restait jusque-là cantonnée à des villages isolés en forêt.

Le virus Ebola, qui ne s'était jamais répandu aussi largement en Afrique de l'Ouest, a tué plus de 1.500 personnes depuis la découverte des premiers cas en 1976 dans l'actuelle République démocratique du Congo.

Il n'existe actuellement ni vaccin ni traitement pour cette maladie qui commence par de la fièvre, des maux de tête et des douleurs musculaires, avant de dégénérer en vomissements, diarrhées et saignements.

(Daniel Flynn et Saliou Samb; Simon Carraud et Guy Kerivel pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.