Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Sénat philippin classe l'enquête sur un escadron de la mort

Reuters06/03/2017 à 13:37
 (Actualisé avec décision du Sénat) 
    MANILLE, 6 mars (Reuters) - Les sénateurs philippins ont 
abruptement mis fin lundi à l'audition d'un ancien policier, 
estimant qu'aucune preuve ne permettait de démontrer qu'un 
"escadron de la mort" avait bel et bien opéré sous la houlette 
du président Rodrigo Duterte. 
    L'ex-policier a reconnu avoir menti en octobre dernier lors 
d'une précédente audience du Sénat sur les agissements présumés 
d'un escadron de la mort qui aurait été mis en place par Rodrigo 
Duterte du temps où il n'était pas encore président mais maire 
de la ville de Davao. 
    Il a expliqué lundi avoir alors menti pour protéger sa 
famille et parce que, a-t-il dit, la police lui avait intimé 
l'ordre de "tout nier". "Je craignais pour la vie de mes 
proches", a-t-il expliqué, ajoutant avoir décidé de dire la 
vérité pour laver sa conscience. 
    Lundi, l'ancien policier a affirmé avoir personnellement tué 
quelque 300 personnes, dont les deux tiers en mission au sein 
d'un "escadron de la mort de Davao". Son dernier meurtre, a-t-il 
dit, remonte à 2015. 
    Arturo Lascanas, entendu par une commission d'enquête au 
Sénat, est le second témoin à accréditer les liens présumés 
entre Duterte et des escadrons de la mort. 
    "Nous ne voyons aucune raison de poursuivre l'enquête", a 
estimé devant les journalistes Panfilo Lacson, président de la 
commission d'enquête du Sénat. "Il n'existe aucune autre preuve 
indépendante, autre que sa première déposition", a-t-il ajouté 
en faisant allusion à l'ex-policier. 
    Duterte a été maire de Davao, grande ville du sud des 
Philippines, pendant 22 ans, jusqu'à son élection à la 
présidence en mai dernier. 
    Ses partisans assurent que les allégations liées à de 
prétendus escadrons de la mort sont un complot visant à la 
discréditer. 
    Des groupes de défense des droits de l'homme ont réuni des 
éléments sur 1.400 meurtres suspects commis à Davao sous 
l'administration de Duterte. 
    Les adversaires du nouveau président l'accusent d'avoir mis 
en place des pratiques similaires à l'échelle nationale dans le 
cadre de la lutte contre les trafics de drogue. Depuis son 
accession au sommet de l'Etat, plus de 8.000 personnes ont été 
tuées aux Philippines par de mystérieux tireurs.  
    La police reconnaît sa responsabilité dans 2.555 cas, et 
explique avoir dû tirer contre des suspects qui résistaient à 
leur arrestation. 
    Les autres homicides ont été attribués par les autorités à 
des groupes d'autodéfense ou à des règlements de comptes. 
 
 (Martin Petty et Manuel Mogato; Henri-Pierre André et Eric Faye 
pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.