Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

BNP PARIBAS BR-A

52.07 EUR
-0.13% 
Ouverture théorique 52.07
indice de référenceCAC 40

FR0000131104 BNP

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    52.27

  • clôture veille

    52.14

  • + haut

    52.33

  • + bas

    51.67

  • volume

    3 461 549

  • valorisation

    65 028 MEUR

  • capital échangé

    0.28%

  • dernier échange

    18.07.18 / 17:38:03

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    50.51

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    53.63

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur BNP PARIBAS BR-A

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter BNP PARIBAS BR-A à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter BNP PARIBAS BR-A à mes listes

    Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le secrétaire général du Comité de Bâle dit croire à un accord

Reuters22/02/2017 à 12:37
    * William Coen auditionné par le Sénat français 
    * Il dit avoir "bon espoir" d'un accord "prochainement" 
    * La question d'un plancher de fonds propres bloque encore 
 
 (Actualisé avec citations, contexte) 
    par Julien Ponthus et Maya Nikolaeva 
    PARIS, 22 février (Reuters) - Le secrétaire général du 
Comité de Bâle a déclaré mercredi espérer que les négociations 
internationales sur les nouvelles règles prudentielles qui 
s'appliqueront aux banques aboutissent "prochainement", sans 
donner de précision de calendrier.   
    "J'ai bon espoir que nous arrivions à un accord", a déclaré 
William Coen, devant la commission des Finances du Sénat, lors 
d'une audition consacrée aux enjeux liés aux nouvelles normes 
dites de Bâle III. 
    La question d'un plancher minimum de capitaux pour pallier 
les risques posés par certains crédits reste "la dernière pièce 
du puzzle" sur laquelle les négociateurs doivent se mettre 
d'accord, a-t-il dit. 
    De nombreux responsables politiques et banquiers en Europe 
redoutent que ce plancher ne force les banques européennes à 
lever encore de nouveaux fonds propres et qu'il ne nuise ainsi, 
en augmentant les coûts des crédits, au financement de 
l'économie. 
    D'autres craignent un affaiblissement des banques d'affaires 
européennes au profit des grands noms de Wall Street. 
    Andreas Dombret, membre du directoire de la banque centrale 
allemande, déclarait début février que Berlin préférait ne 
conclure aucun accord plutôt qu'un mauvais accord. 
           
    TOUS LES MEMBRES DU COMITÉ SOUHAITENT UN ACCORD 
    Par ailleurs, la réforme de la régulation financière voulue 
par Donald Trump soulève également des questions sur la 
possibilité de clore avec succès les négociations, tant la 
Banque centrale européenne est hostile à un assouplissement des 
règles.  
    Deux sources proches des négociations ont en outre indiqué à 
Reuters que le nouveau président américain ne serait pas en 
capacité de s'engager dans un accord avant d'avoir pu procéder à 
des nominations au sein des organes de gouvernance de la Réserve 
fédérale.  
    Pour toutes ces raisons, un certain scepticisme sur la 
capacité des négociateurs à trouver un accord s'est diffusé sur 
les marchés.  
    "Tous les membres du Comité de Bâle souhaitent évidemment 
qu'un accord soit conclu", a néanmoins assuré William Coen aux 
sénateurs.  
    Une réunion du Comité est prévue les 1er et 2 mars et les 
ministres des Finances du G20 devraient discuter de ce sujet 
plus tard dans le mois en Allemagne.  
    Le Comité de Bâle, qui rassemble les autorités d'une 
trentaine de pays du monde entier, s'est donné pour but de tirer 
les leçons de la crise financière de 2008 et, par l'instauration 
de normes beaucoup plus dures, de prévenir l'éclatement de 
nouvelles crises.  
 
    Voir aussi :  
    Bâle III-Des sénateurs font part de leur inquiétude à la 
Banque de France   
 
 (Edité par Dominique Rodriguez) 
 

Valeurs associées

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.