1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le scandale Volkswagen, "partie émergée de l'iceberg"-T&E

Reuters28/09/2015 à 13:19

(Actualisé avec réaction PSA) par Barbara Lewis BRUXELLES, 28 septembre (Reuters) - Les nouveaux modèles de voitures des constructeurs automobiles européens rejettent en moyenne 40% de plus de CO2 que ne le montrent les tests en laboratoire, affirme lundi une organisation environnementale, en jugeant que le scandale Volkswagen VOWG_p.DE n'est que "la partie émergée de l'iceberg". Premier constructeur européen, Volkswagen VOWG_p.DE a reconnu avoir équipé 11 millions de ses véhicules d'un logiciel permettant de dissimuler le véritable niveau d'émissions polluantes de ses moteurs diesel. ID:nL5N11T22K Ce scandale ébranle l'ensemble du secteur automobile européen, dont l'indice .SXAP perdait encore plus de 3% lundi sur les marchés boursiers en Europe. L'ONG Transport & Environment (T&E), influente auprès de la Commission européenne, souligne que ses propres études ne prouvent pas l'utilisation de tels logiciels de dissimulation de la part des autres constructeurs. Elle relève toutefois que l'écart entre les émissions de dioxyde de carbone, principal gaz à effet de serre, et d'oxydes d'azote (NOx) mesurées lors des tests en laboratoire et celles constatées lors d'une utilisation sur route s'est accru dans de telles proportions qu'une enquête plus approfondie est nécessaire sur les pratiques des constructeurs. Son étude conclut que certains modèles de Mercedes DAIGn.DE , BMW BMWG.DE et PSA Peugeot Citroën PEUP.PA consomment environ 50% de plus de carburant que ne l'affirment les constructeurs. Par ricochet, les émissions polluantes sont donc nécessairement aussi plus élevées. Aux yeux de cette ONG, la différence constatée de consommation de carburant est trop importante pour pouvoir être uniquement expliquée par les pratiques tolérées de longue date lors des tests en laboratoire, comme le fait de calfeutrer les portes afin de réduire la résistance à l'air ou de rouler sur des surfaces favorables à l'aide de pneus spéciaux. Un porte-parole de PSA a constesté les conclusions de T&E. "Nous ne savons pas comment ils ont pu arriver à ces chiffres parce qu'ils ne publient pas leur méthodologie", a-t-il dit. "PSA respecte parfaitement les procédures d'homologations dans tous les pays." Il souligne aussi que l'écart constaté pour PSA est inférieur à la moyenne des constructeurs - 35% contre 40% en 2014 - selon le Livre blanc qu'a publié ce mois-ci l'International Council on Clean Transportation (ICCT) sur le sujet. COÛT DE 450 EUROS PAR AN POUR L'AUTOMOBILISTE L'analyse de T&E, qui s'emploie depuis des années à mettre en lumière les écarts entre niveaux officiels et réels de pollution automobile, se fonde sur un travail mené conjointement avec l'ICCT, qui a contribué à la révélation du scandale Volkswagen aux Etats-Unis. Ces travaux ont permis d'établir que, concernant le dioxyde de carbone, l'écart entre les émissions en laboratoire et les émissions réelles était passé de 8% en 2001 à 40% en moyenne en 2014 pour les véhicules européens. La différence est encore plus importante sur certains modèles. Elle est ainsi de 48% en moyenne sur les véhicules Mercedes et même de plus de 50% pour les nouvelles classes A, C et E de la marque allemande, qui appartient à Daimler. "Le scandale Volkswagen n'est que la partie émergée de l'iceberg", affirme Greg Archer, responsable des véhicules propres au sein de T&E. Selon lui, le coût pour l'automobiliste moyen est de 450 euros par an en raison de cet écart sur les émissions de dioxyde de carbone. Seul le japonais Toyota 7203.T aurait respecté la norme européenne en vigueur en 2015 de 130 grammes d'émissions de CO2 par kilomètre parcouru sans avoir recours aux artifices des tests en laboratoire, précise T&E. Pour l'association des constructeurs automobiles européens (ACEA), rien ne permet d'affirmer que l'utilisation de logiciels de dissimulation, interdits par l'UE, est un problème concernant l'ensemble du secteur. Dans un communiqué publié lundi, elle se dit favorable à une réforme des tests en laboratoire. (Bertrand Boucey et Gilles Guilaume pour le service français, avec Laurence Frost à Paris, édité par Benjamin Mallet)

Valeurs associées

-2.24%
+0.33%
-1.34%
+0.72%
+0.88%
-0.08%
-1.17%
-0.02%
-0.26%
-0.80%
+0.53%
-1.63%
+0.96%
-0.26%
+0.59%
-0.19%
-0.23%
-0.04%
0.00%
+1.69%
-100.00%
-99.35%
+1.02%
+0.93%
+0.82%
BMW
-1.60%
-2.09%
-0.16%
-0.53%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.