1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le RSA porte toujours les dépenses sociales départementales
Reuters27/01/2017 à 13:20

LE RSA PORTE TOUJOURS LES DÉPENSES SOCIALES DÉPARTEMENTALES

PARIS (Reuters) - Les départements ont consacré 36,1 milliards d'euros à l'aide sociale en 2015, un montant net dont la progression de 2% sur un an à une nouvelle fois été soutenue par les dépenses liées aux revenu de solidarité active (RSA), selon une étude publiée vendredi par la direction des études du ministère des Affaires sociales et de la Santé (Drees).

En euros constants, les dépenses nettes d'action sociale des départements affichent une augmentation de 11% depuis 2011, est-il précisé.

Le premier poste de dépense, et celui qui affiche la progression la plus marquée, recouvre l'aide sociale liée au RSA et aux contrats d'insertion. En hausse de 6% en euros constants par rapport à 2014, elles ont atteint un montant total net de 11,3 milliards d'euros en 2015 (11,5 milliards d'euros en dépenses brutes), soit près d'un tiers des dépenses sociales des départements.

A 10,4 milliards d'euros, le versement du RSA représente 91 % des dépenses brutes de cette catégorie, en hausse de 7% par rapport à 2014 et de 29% depuis 2011. Cette croissance est liée à la hausse, de 29% également depuis 2011, du nombre de bénéficiaires de cette allocation en raison de l'augmentation du chômage.

Les dépenses d'insertion ont quant à elles significativement baissé en 2015, affichant un recul de 9%.

Les autres catégories d'aide sociale ont connu une croissance plus modérée.

Pour un montant net de 7,5 milliards d'euros en 2015 (23% des dépenses sociales départementales totales), l'aide sociale à l'enfance s'est inscrite en hausse de 2% par rapport à 2014 en euros constants.

L'aide aux personnes âgées, qui représente 21% des dépenses totales, a quant à elle atteint un montant total net de 7,0 milliards d'euros en 2015, soit une hausse de 1% sur un an.

Les dépenses en faveur des personnes handicapées (22% des dépenses nettes totales) ont progressé de 3% par rapport à 2014 et de 12% depuis 2011 pour atteindre un montant de 7,3 milliards d'euros en 2015.

(Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer