Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le retrait de "The Interview" est perçu comme une défaite

Reuters18/12/2014 à 10:46

GROGNE À HOLLYWOOD APRÈS L'ANNULATION DE "THE INTERVIEW"

par Eric Kelsey et Lisa Richwine et Piya Sinha-Roy

WASHINGTON (Reuters) - La division cinéma de Sony a annulé mercredi la sortie de sa nouvelle comédie "The Interview", pliant devant les menaces d'une nouvelle attaque informatique et concédant ce qui ressemble à une défaite face aux protestations des autorités nord-coréennes.

Le film ("L'Interview qui tue" en français) devait être projeté dans les salles américaines le 25 décembre, mais la société de Culver City a décidé de le retirer de l'affiche craignant une deuxième offensive des hackers qui s'étaient introduits dans ses ordinateurs et ses serveurs le 24 novembre.

Les enquêteurs américains ont acquis la conviction que la Corée du Nord était derrière le piratage informatique subi par Sony Pictures et Washington devrait prochainement rendre ses conclusions publiques, a indiqué une source gouvernementale américaine.

Cette attaque informatique contre Sony a été "parrainée par un Etat", a estimé une autre source alors que les autorités nord-coréennes ont démenti être derrière l'intrusion menée par des pirates le mois dernier.

"The Interview", film d'un budget de 44 millions de dollars, est une comédie dans laquelle deux journalistes sont recrutés par la CIA pour assassiner le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, ce qui a suscité l'indignation à Pyongyang, où on le qualifie d'"acte de guerre".

"Les Nord-Coréens sont probablement ravis", a commenté Jim Lewis, membre du Centre pour les études stratégiques et internationales. "Personne n'avait jamais fait une telle chose en termes de manipulation politique. C'est du jamais vu."

Cette annulation de la sortie du film, après le refus de plusieurs chaînes de cinéma de le projeter en raison de menaces proférées par des hackers, est perçue comme une défaite inédite.

"L'Amérique a perdu sa première 'cyber-guerre' avec le recul de Sony. Il s'agit d'un précédent très, très dangereux", a jugé Newt Gingrich, ancien président républicain de la Chambre des représentants sur Twitter.

GROGNE À HOLLYWOOD

"Le gouvernement américain travaille sans relâche pour traduire les auteurs de cette attaque devant la justice et nous examinons une série d'options pour une éventuelle réponse", a commenté Bernadette Meehan, porte-parole du Conseil national de sécurité de la Maison blanche.

Le FBI a informé mardi les exploitants de salles de cinéma et les entreprises associées à la production du film qu'ils étaient des cibles potentielles d'une cyber-attaque.

Le retrait décidé par Sony a aussi provoqué le mécontentement d'acteurs et des réalisateurs à Hollywood qui y ont vu "une menace pour la liberté d'expression".

Les pirates, qui ont réussi à s'introduire dans les ordinateurs et les serveurs de Sony, avaient mis en ligne de nombreux documents internes ainsi que des copies de plusieurs productions inédites.

Selon un analyste, la perte induite par l'opération de piratage, avant le retrait de "The Interview", atteindrait 10 milliards de yens (84,5 millions de dollars). Dans un scénario catastrophe, cette perte pourrait grimper à 25 milliards de yens (211 millions de dollars), ajoute cet analyste.

Sony a précisé ne pas envisager une sortie du film en DVD, en vidéo à la demande ou sur des plates-formes de streaming comme l'ont demandé des spectateurs dans des messages sur les réseaux sociaux.

Une chaîne de cinémas au Texas, Alamo Drafthouse, a annoncé qu'elle allait diffuser dans une salle à Dallas-Fort Worth une autre comédie intitulée "Team America: World Police" racontant comment une unité paramilitaire américaine déjoue un complot fomenté par l'ancien dirigeant nord-coréen Kim Jong Il.

(Bertrand Boucey pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.