Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le retour de Nicolas Sarkozy réclamé à la Fête de la Violette

Reuters05/07/2014 à 20:39

LE RETOUR DE NICOLAS SARKOZY RÉCLAMÉ À LA FÊTE DE LA VIOLETTE

LA FERTE-IMBAULT Loir-et-Cher (Reuters) - Plusieurs centaines de militants et sympathisants de la Droite forte se sont réunis samedi à la Ferté-Imbault, dans le Loir-et-Cher, pour leur deuxième Fête de la Violette, affichant clairement leur soutien à Nicolas Sarkozy.

L'ancien président a été mis en examen mercredi pour corruption active et trafic d'influence actif dans l'affaire des écoutes téléphoniques, au terme d'une garde à vue de plus de 15 heures.

A la tribune, avant et après le déjeuner, les militants ont vu se succéder Guillaume Peltier, Didier Geoffroy, Brice Hortefeux, Rachida Dati, tous venus faire applaudir le retour de Nicolas Sarkozy par une foule conquise par avance et que les récents épisodes judiciaires ont visiblement galvanisé.

"Nous sommes venus dire notre attachement, notre fidélité à un homme injustement attaqué et persécuté, cet homme, c'est un homme d'Etat, cet homme c'est Nicolas Sarkozy", a déclaré Guillaume Peltier, à l'initiative de cette rencontre organisée sur "ses terres", près de la mairie de Neung-sur-Beuvron qu'il a récemment remportée.

Le co-fondateur du mouvement la Droite Forte, à la droite de l'UMP, a revendiqué "2.500 militants venus dire non à la rose socialiste, non à François Hollande, non à son gouvernement, non à la justice politique de Christiane Taubira".

Charles Beigbeder, candidat dissident aux municipales parisiennes, a résumé, à sa manière, l'objet de la rencontre.

"On essaye d'aider Nicolas Sarkozy à développer son cerveau droit, parce qu'il ne faudrait pas que s'il revient, il cède aux sirènes de l'aile gauche de la droite. La droite elle doit être forte, c'est ça que les Français attendent de nous".

Certains militants, qui arboraient des tee-shirts demandant le retour de Nicolas Sarkozy aux affaires, se sont indignés que le pouvoir socialiste "cherche à l'exclure du jeu", lui faisant subir une garde à vue "digne d'un pays totalitaire".

"Il y a un sentiment d'acharnement de la part des magistrats, un doute sur leur impartialité. Je crois que l'UMP pourra rebondir après cet épisode, comme l'a fait le parti socialiste en son temps et autour de Nicolas Sarkozy, seul à avoir une carrure de chef d'Etat", a témoigné Grégoire Daubigny, militant du Loiret.

Selon Patrice Martin-Lalande, député UMP du Loir-et-Cher, les militants sont "inquiets, choqués et tristes".

"Beaucoup pensent que Sarkozy est notre meilleur candidat pour 2017, même s'il est temporairement affaibli par des difficultés judiciaires. Pour sortir le pays de sa situation, c'est lui qui a les capacités dont il a déjà fait preuve", a-t-il insisté.

Sur le mur installé pour recueillir les messages de soutien et d'encouragement à Nicolas Sarkozy, on pouvait lire "Nico, reviens, on te soutient", "Les jeunes ont besoin de toi Nicolas" ou encore "Nicolas, tu resteras gravé à jamais dans mon coeur. Je souhaite ton retour".

Selon un sondage BVA pour iTélé-CQFD et Le Parisien publié samedi, 78% des militants de l'UMP souhaitent un retour de Nicolas Sarkozy.

(Mourad Guichard, édité par Marion Douet)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.