Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le renvoi du Dr Bonnemaison devant les assises requis

Reuters12/08/2013 à 23:55

LE RENVOI DU DOCTEUR BONNEMAISON DEVANT LES ASSISES REQUIS PAR LE PARQUET DE BAYONNE

BORDEAUX (Reuters) - Le parquet de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) a requis la semaine dernière le renvoi devant la cour d'assises de l'ancien urgentiste de l'hôpital de la ville, le Dr Nicolas Bonnemaison, pour huit cas d'empoisonnement de malades en fin de vie, a-t-on appris lundi auprès d'un de ses avocats.

Agé de 53 ans, le médecin avait été mis en examen en août 2011, puis en janvier 2012 pour empoisonnements sur sept personnes particulièrement vulnérables - des patients très malades dont il aurait abrégé la vie dans son service par injection létale.

Le médecin a ensuite été placé sous le statut de témoin assisté pour un huitième cas de décès suspect mais n'a pas été poursuivi pour un neuvième. Le parquet a réclamé un non-lieu pour ce cas pour lequel aucun élément probant n'a pu être avancé.

Depuis que cette affaire a éclaté, le médecin urgentiste n'a jamais nié les faits et a admis leur gravité mais il a également souligné avoir agi dans le seul but d'abréger les souffrances de ses patients.

Selon Me Benoît Ducos-Ader, l'un de ses avocats, "Nicolas Bonnemaison est prêt à se défendre devant un jury populaire".

"On ira s'expliquer devant la cour d'assises. On fera citer toutes personnes qui peuvent témoigner sur ces questions d'euthanasie. On examinera de près les questions qui vont bien au-delà de la problématique liée à cette affaire", a indiqué l'avocat à Reuters.

L'avocat a également souligné avoir appris l'existence de ce réquisitoire lundi sur le site internet du journal Sud-Ouest et qu'il avait, avec son confrère Arnaud Dupin, "(...) été obligé de téléphoner pour en demander la copie".

Le 24 janvier, Nicolas Bonnemaison avait été radié par le Conseil de l'Ordre des médecins.

Quelques jours plus tard, plus de 240 médecins avaient adressé une lettre ouverte au président François Hollande, aux ministres de la Santé et des Personnes âgées ainsi qu'au Conseil de l'Ordre, pour demander la suspension de cette décision.

Le chef de l'Etat a récemment annoncé que la question de la fin de vie ferait l'objet d'un projet de loi avant la fin de l'année, à l'issue d'un débat national que préconise le Comité consultatif d'éthique (CCNE).

Claude Canellas, édité par Marion Douet et Jean-Loup Fiévet


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.