Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le rendement de la dette à 10 ans allemande tombe sous 1%

Reuters14/08/2014 à 12:57

LONDRES/BERLIN, 14 août (Reuters) - Le rendement des obligations à dix ans allemandes est tombé jeudi sous le seuil symbolique de 1%, un nouveau plus bas historique, après l'annonce d'une contraction de l'économie qui plaide en faveur d'un nouvel assouplissement de la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE). Le produit intérieur brut (PIB) allemand a reculé de 0,2% au deuxième trimestre selon la première estimation officielle publiée en début de journée, sa première contraction depuis plus d'un an, en raison principalement de la faiblesse du commerce extérieur et de l'investissement. ID:nL6N0QK1AB Les économistes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur une stabilité du PIB. En France, le PIB a stagné sur avril-juin alors que le consensus donnait une croissance de 0,1%. ID:nL6N0QK1AB Sur le marché obligataire, le rendement à dix ans allemand DE10YT=TWEB , référence des coûts de financements publics dans la zone euro, s'affichait à 1,009% à 8h20 GMT et l'équivalent français à 1,394% FR10YT=TWEB , après des plus bas respectifs à 0,998% et 1,392%. "La croissance décevante de la zone euro et la montée des tensions déflationnistes augmentent la pression sur la BCE en faveur de nouvelles mesures au cours des mois à venir", explique Nick Stamenkovic, responsable de la stratégie d'investissement de RIA Capital Markets. "Toutefois, une action rapide est peu probable car la BCE doit évaluer l'impact de ses LTRO (opérations de refinancement à plus long terme) à quatre ans en septembre. Mais si l'économie déçoit au second semestre, la pression sur la BCE pour entamer un QE (assouplissement quantitatif) début 2015 va s'intensifier." LA BCE SOUS PRESSION POUR AGIR ENCORE Les nouveaux TLTRO, des prêts de liquidités ciblés aux banques pour une longue période et à taux très faibles censés stimuler le crédit, font partie des nouvelles mesures non-conventionnelles annoncées en juin par la BCE. Mais l'institution présidée par Mario Draghi reste divisée sur l'opportunité de s'engager dans une politique d'assouplissement quantitatif (QE), c'est à dire l'achat direct de dettes sur les marchés, une voie déjà empruntée par la Réserve fédérale américaine, la Banque d'Angleterre et la Banque du Japon. Les rendements des obligations d'Etat italiennes et espagnoles, qui figurent parmi les principaux bénéficiaires des mesures exceptionnelles de la BCE, étaient eux aussi orientés à la baisse jeudi, respectivement à 2,72% IT10YT=TWEB et 2,47% ES10YT=TWEB , non loin de leurs plus bas historiques. "Les espoirs d'une action de la BCE et la recherche de rendements soutiennent aussi les marchés de la dette périphérique", explique la Société générale dans une note. Le nouveau plus bas record du rendement des obligations d'Etat allemandes coïncide également avec l'annonce par l'Office fédéral de la statistique d'une baisse de 1,5% de la dette publique du pays en 2013, du jamais vu depuis la Seconde Guerre mondiale, à 2.038 milliards d'euros. Berlin prévoit que le ratio dette/PIB du pays sera ramené sous 70% d'ici trois ans, contre près de 80% aujourd'hui. (Marc Angrand pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.