Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le régime syrien veut le contrôle total de Damas

Reuters07/09/2012 à 20:39

par Erika Solomon

BEYROUTH (Reuters) - Les forces syriennes ont bombardé vendredi le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk, dans Damas, faisant au moins dix morts selon les habitants, et d'autres zones de la capitale ont été le théâtre d'attentats à la bombe attribués aux insurgés.

L'affrontement entre les deux camps syriens se concentre actuellement à Alep, la capitale économique du pays, mais les rebelles continuent d'attaquer à Damas les fidèles du président Bachar al Assad ainsi que des bâtiments du pouvoir.

Cinq membres des services syriens de sécurité ont été tués, et plusieurs autres blessés dans l'explosion d'un deux-roues piégé dans le quartier de Rouken al Dine, dans la capitale, rapporte la télévision d'Etat qui parle d'attaque "terroriste".

Une voiture piégée a également explosé entre le ministère de l'Information et le principal palais de justice de Damas, a-t-elle ajouté, sans préciser s'il y avait des dommages ou des victimes.

Dans le sud de la capitale, le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk a essuyé d'intenses bombardements. Une femme vivant dans le voisinage a décompté onze frappes aériennes.

"Au moins dix personnes sont mortes et 15 ont été blessées depuis qu'ils ont repris les bombardements", a-t-elle dit par téléphone. "Il y a plusieurs cadavres et membres humains calcinés, donc personne n'est sûr du nombre de morts".

Un militant, Samir al Chami, a confirmé via Skype l'intensité des raids aériens. "Je vois au moins dix colonnes de fumée venant des quartiers sud, autour du camp", a-t-il déclaré. Des chars et des soldats ont été envoyés dans ces quartiers pour y mener des assauts, a-t-il précisé.

"POURQUOI FONT-ILS ÇA ?"

Le régime de Bachar al Assad tente de reprendre le contrôle total de Damas. Commencé jeudi, le bombardement de Yarmouk viserait des insurgés qui, selon les habitants, pourraient s'y être installés.

"Pourquoi font-ils ça ? Qu'est-ce qu'il y a de bien de bombarder un camp rempli de maisons et de boulangeries ? Ils font en sorte que chaque Syrien, chaque Palestinien se retournent contre eux", se lamentait un Palestinien habitant près du camp de Yarmouk, qui a désiré garder l'anonymat.

La chaîne de télévision moyen-orientale Al Arabia a diffusé des images d'une manifestation de l'opposition à Yarmouk une heure avant la reprise du bombardement. Les Palestiniens semblent de plus en plus nombreux à soutenir les insurgés, après avoir longtemps hésité sur la position à adopter.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme, une organisation basée à Londres et proche de l'opposition, estime que plus de 23.000 personnes ont déjà trouvé la mort depuis le début de l'insurrection, il y a un an et demi.

Plusieurs agences humanitaires de l'Onu disent qu'en dépit des obstacles qui se multiplient, plus de 246.000 Syriens ont quitté leur pays. Les Nations unies estimaient initialement que 185.000 réfugiés syriens seraient enregistrés à la fin de l'année : on en dénombre déjà 246.000 (dont 81.000 en Jordanie, 78.000 en Turquie, 64.000 au Liban et 21.000 en Irak).

La Commission européenne a pour sa part dit qu'elle allait débloquer 50 millions d'euros supplémentaires afin d'aider les civils syriens, après une première enveloppe de 69 millions d'euros.

Baptiste Bouthier pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.