1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le récit de Majda Bernoussi, trompée par Tariq Ramadan
Le Point20/11/2017 à 11:25

Grande, brune, de longs cheveux noirs, Majda est d'origine marocaine. Elle voyage dans le monde entier. Elle a fréquenté Tariq Ramadan pendant presque cinq ans, de 2009 et 2014. Majda n'a été ni violée ni frappée. Mais elle a été menacée lorsqu'elle a voulu dénoncer l'homme qu'elle appelle un « tartuffe », un prédateur. Elle affirmait que les victimes de l'islamologue se compteraient par dizaines, sinon par centaines depuis plus de deux décennies, dans une interview qu'elle avait accordée au Point il y a trois ans. « Il y a une sourate qui s'appelle mounafakin, comprenez les hypocrites : ils disent de leurs bouches ce qu'ils n'ont pas dans leurs c?urs. C'est exactement ce qu'est Tariq Ramadan », ajoutait-elle.

Nous dévoilons quelques extraits de son journal quotidien tenu lors de sa relation heurtée avec le professeur d'études islamiques contemporaines de l'université d'Oxford. Majda Bernoussi envisageait de publier ce manuscrit intitulé Un voyage en eaux troubles avec Tariq Ramadan.

C'est au retour d'un pèlerinage à La Mecque qu'elle avait pris contact par Internet avec l'islamologue qui lui apparaissait alors comme un saint homme.

Un doute sur sa situation maritale

« Il se montre très coopératif lors de ce premier échange. Moi, de nature méfiante, je me suis sentie en confiance. Enfin, presque. Pas complètement, un...

Lire la suite sur Le Point.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M1175512
    22 novembre22:40

    Drôle de société où les criminels se sentent en sécurité et les victimes doivent se taire. Les tartuffes se protègent entre eux et font régner l'omerta. Molière écrivait : "Le scandale du monde est ce qui fait l’offense, Et ce n’est pas pécher que pécher en silence"

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer