Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le ramadan commencera finalement mercredi en France

Reuters09/07/2013 à 19:03

LA DATE DU RAMADAN FIXÉE À MERCREDI EN FRANCE

PARIS (Reuters) - Les musulmans de France entameront finalement mercredi le mois de jeûne du ramadan après que les traditionnalistes ont prévalu sur les partisans d'un nouveau mode de calcul astronomique.

Le Conseil français du culte musulman (CFCM), qui avait adopté pour la première fois cette année cette nouvelle méthode afin de déterminer la date à l'avance, avait fixé le début du jeûne au mardi 9 juillet et la fête de l'Aïd el-Fitr, qui marque la fin du ramadan, au 8 août.

Ce calcul était critiqué par une partie de la communauté musulmane restée fidèle à la méthode traditionnelle qui consiste à observer la lune à l'oeil nu pour apercevoir le premier croissant de lune, qui marque le début de chaque mois.

Le CFCM a fini par se rallier au calendrier établi par la Mosquée de Paris, qui avait fixé le début du jeûne au mercredi.

Le ramadan, qui constitue l'un des cinq piliers de l'islam, débute au premier jour du neuvième mois du calendrier musulman.

"La commission théologique de la Grande Mosquée de Paris informe la communauté musulmane de France que le premier jour du mois de Ramadan est fixé au mercredi 10 juillet", a annoncé la Mosquée de Paris mardi matin, précisant qu'il avait été impossible d'observer la nouvelle lune.

"Nos théologiens à la mosquée se sont ralliés au point de vue général, la réalité étant la non vision de la lune", a déclaré Dalil Boubakeur, le recteur de la Mosquée de Paris et également nouveau président du CFCM, à Reuters TV.

Le CFCM avait choisi un nouveau mode de calcul "pour essayer d'amener les musulmans à une vision plus scientifique de la situation", a-t-il souligné. "Mais constatant l'état de notre communauté en France et constatant l'influence massive des pays du monde musulman, l'intérêt (...) est que nous acceptons que cette date soit demain (mercredi)".

CONFUSION

De nombreux croyants accourus mardi à la mosquée de Paris étaient en pleine confusion, certains ayant déjà commencé leur jeûne et s'interrogeant sur l'utilité de le poursuivre dans la journée.

"J'ai commencé le jeûne aujourd'hui, je ne sais pas si je continue, je suis vraiment dans le doute", a dit à Reuters TV Oualid Beliouze. Cette confusion, "ce n'est pas normal", a-t-il estimé. Le ramadan est "quelque chose de très important. C'est un des piliers de l'islam et on n'a pas le droit de s'amuser avec ça. Les gens qui ont fait ça doivent rendre des comptes."

Pendant le mois de ramadan, qui dure entre 29 et 30 jours, les croyants s'abstiennent de s'alimenter, de boire et d'avoir des relations sexuelles du lever au coucher du soleil.

Le nombre de musulmans vivant en France est estimé à 5 millions, selon le ministère de l'Intérieur.

L'Institut national des études démographiques (Ined) et l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) font de leur côté état de 2,1 millions de "musulmans déclarés" âgés de 18 à 50 ans.

Selon un sondage publié en juillet 2011 dans le quotidien La Croix, 71 % des musulmans en France déclaraient suivre le jeûne du ramadan, soit 11 % de plus que lors du même sondage réalisé en 1989.

Marine Pennetier, avec Pauline Mével, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.