Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le ralentissement du réchauffement climatique ne durera pas

Reuters20/09/2013 à 21:10

LE RALENTISSEMENT DU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE NE DURERA PAS, SELON LE GIEC

OSLO (Reuters) - Le ralentissement observé depuis le début du siècle dans le réchauffement climatique s'explique en partie par des variations naturelles qui ne devraient pas durer, peut-on lire dans le projet de rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec).

Dans ce rapport de 127 pages, ainsi que dans son résumé pour les décideurs dont la publication est prévue vendredi prochain à Stockholm, les climatologues évoquent notamment la présence dans l'atmosphère d'une couche de cendres volcaniques qui filtre les rayonnements solaires.

Ils font également état d'un ralentissement cyclique de l'énergie émise par le soleil.

Le fait que les températures mondiales aient augmenté à un rythme plus lent ces quinze dernières années en dépit d'une progression des émissions de gaz à effet de serre est utilisé par les "climato-sceptiques" pour remettre en cause la pertinence des facteurs humains du réchauffement et en question la nécessité d'agir pour réduire ces rejets de CO2.

Face à ces critiques, les experts du Giec soulignent que rien ne permet de penser que cette pause, ou "hiatus", dans le réchauffement va s'inscrire dans le long terme.

"A moins d'une éruption volcanique majeure, les tendances des températures moyennes de surface sur les quinze prochaines années seront pour l'essentiel plus fortes que pendant la période 1998-2012", lit-on dans ce projet de rapport que Reuters s'est procuré.

Ce hiatus, explique Guy Brasseur, directeur du Climate Service Center (HZG) en Allemagne, "n'est pas le signe que les tendances au réchauffement ont disparu".

Le rapport technique du Giec note que le réchauffement sur la période 1998-2012 s'est ralenti, à 0,05°C par décennie contre 0,12°C par décennie sur la période 1951-2012. Mais il souligne aussi que la période 2003-2012 a été la plus chaude de l'histoire depuis les premiers relevés météorologiques, au milieu du XIXe siècle.

Alister Doyle, Henri-Pierre André pour le service français

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.