1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le Qatar se dit "victime de l'anti-sarkozysme"

Le Point28/04/2015 à 11:27

L'émir du Qatar Tamim ben Ahmad al-Thani reçu par François Hollande en janvier dernier juste avant la marche républicaine à Paris.

Le Qatar est-il un des principaux financiers du terrorisme islamiste, comme l'affirment nombre de politiques français ? "Aucun gouvernement, aucune agence de renseignements ne disposent d'éléments de preuve concernant un financement d'activités terroristes par le Qatar", assure Meshaal al-Thani, l'ambassadeur de l'émirat en France. Même agacement du côté de l'émir Tamim ben Ahmad al-Thani, dont Le Point a joint le cabinet à Doha. "Nous sommes signataires de toutes les conventions contre le terrorisme. Il n'y a aucun double jeu. L'État islamique est un mouvement sans foi ni loi."

Qu'en est-il des accusations contenues dans le rapport du sous-secrétariat américain au Trésor publiées en novembre 2014 ? Selon Washington, plusieurs soutiens du terrorisme ont travaillé pour le gouvernement du Qatar. "Il s'agissait d'individus vite repérés et rapidement exclus de toute structure gouvernementale", se défend-on à Doha. Le rapport évoque également la présence au Qatar de Khalid Cheikh Mohamed, le cerveau des attentats du 11 Septembre 2001. "Ce n'est pas un secret, mais c'était bien avant le 11 Septembre. C'est comme si on disait que les États-Unis soutiennent le terrorisme parce qu'ils aidaient Ben Laden à l'époque où il combattait les Russes en Afghanistan. C'est stupide", commente un conseiller de l'ambassadeur.

"Les sorties d'argent des particuliers sont très sévèrement contrôlées"

Il est bien difficile d'y voir clair. "Il n'y a aucune...

Lire la suite sur Le Point.fr

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • stochast
    11 mai17:48

    ...l'injection de milliards de pétrodollars dans le club le plus détesté de France, en infraction totale avec les principes du fair-play financier, avec en plus un copinage outrancier avec Thiriez, le fossoyeur du football français, qui a transformé la Ligue 1 en vaste cirque où les arbitres peuvent détruire des clubs en toute impunité (OM, Bastia, etc.). Sans compte la conception moyen-âgeuse des droits de la femme, leur comportement de prédateurs sans scrupules en affaires, et j'en passe...

    Signaler un abus

  • stochast
    11 mai17:43

    Indépendamment du terrorisme, où on ne peut pas savoir ce qu'il en est pour le moment, les sujets de griefs contre le Qatar ne manquent pas : le copinage avec l'homme qui a failli ruiner la France (heureusement, il n'a pas eu le temps d'importer le concept des subprimes, ça a pété avant), et les conséquences dramatiques de cette alliance : les milliers de morts sur les chantiers de leur coupe du monde pourrie et bonne à boycotter...

    Signaler un abus

  • phiphou
    08 mai13:16

    L'émir n'est pas content ? So what ?

    Signaler un abus

  • M7097610
    28 avril11:47

    nos terro n'ont pas besoin d'eux. Un petit credit chez Cofinoga et c'est parti...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer