Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le PS s'indigne des propos de Marine Le Pen sur les otages

Reuters31/10/2013 à 16:55

LA RÉSERVE ET LA BARBE DES EX-OTAGES GÊNENT MARINE LE PEN

PARIS (Reuters) - Marine Le Pen s'est déclarée jeudi gênée par la barbe et la réserve dont ont fait preuve les quatre ex-otages français à leur retour en France, des propos qui ont suscité l'indignation du Parti socialiste et du gouvernement.

Thierry Dol, Daniel Larribe, Pierre Legrand et Marc Féret sont revenus mercredi en France, où ils ont retrouvé leurs familles, après plus de trois ans de captivité aux mains d'Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) au Niger et au Mali.

"Ces images m'ont laissée dubitative, j'ai trouvé cette extrême réserve étonnante, leur habillement étonnant, j'ai ressenti un malaise en voyant ces images, je pense que je n'ai pas été la seule", a dit la présidente du Front national.

"Les deux qui portaient la barbe taillée d'une manière qui était assez étonnante, l'habillement était étrange", a-t-elle ajouté sur Europe 1. "Cet otage avec le chèche sur le visage, tout ça mérite peut être quelques explications de leur part."

Priée de dire si elle sous-entendait que les otages s'étaient islamisés, elle a répondu : "Je ne suis pas dans l'allusion, je vous exprime le sentiment que j'ai eu, je n'irais pas jusqu'à aller faire des théories, je crois que je ne serais pas dans mon rôle".

Marine Le Pen a ensuite atténué ses propos, en marge d'une visite au Salon du chocolat à Paris.

Elle a expliqué s'être exprimée de "manière maladroite" et assuré qu'il "ne s'agissait en aucun cas dans (son) esprit, d'émettre la moindre critique à l'égard des otages".

"J'ai exprimé un ressenti, peut-être n'aurais-je pas dû exprimer un ressenti", a-t-elle dit.

"POLÉMIQUE RÉVOLTANTE"

Le porte-parole du PS, Eduardo Rihan Cypel, a dénoncé une "polémique révoltante et insupportable".

"Est-ce qu'il faut quand même rappeler que nos quatre compatriotes étaient sous la menace de mort depuis trois ans, chaque jour, et qu'aujourd'hui ils passent de menaces de mort systématiques (...) à la liberté?", a-t-il dit sur i>TÉLÉ.

"On a le sentiment que Mme Le Pen est tellement aveuglée par sa haine des musulmans qu'elle n'arrive pas à partager la joie de toute la Nation après la libération de nos otages."

Sur son compte twitter, la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem a, elle, dénoncé une "invraisemblable indécence" de la part de la présidente du FN.

Invitée sur i>TELE, la mère de Pierre Legrand, Pascale Robert, a souhaité à Marine Le Pen ne jamais "vivre ça".

Les ex-otages "ne sont pas des personnes médiatiques, d'être projetés comme ça devant les médias, ce n'est pas évident, donc (ils éprouvent le) besoin de se protéger", a-t-elle dit.

"Ils nous ont dit clairement que garder la barbe et le chèche c'est aussi en solidarité (avec les) autres otages qui sont restés là bas (...) ça leur appartient et on a trouvé ça très touchant", a-t-elle indiqué.

Trois Français, Serge Lazarevic, Gilberto Rodriguez Leal et Francis Collomp, restent otages en Afrique. Quatre journalistes français, Didier François, Edouard Elias, Nicolas Hénin et Pierre Torrès, sont pour leur part toujours détenus en Syrie.

Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.