1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le PS et ses alliés vers la majorité absolue, selon Ifop
Reuters14/06/2012 à 14:45

Le PS et ses alliés vers la majorité absolue, selon Ifop

PARIS (Reuters) - Le Parti socialiste et ses alliés obtiendraient dimanche la majorité absolue à l'Assemblée nationale au terme du second tour des élections législatives en France, selon une projection en nombre de sièges diffusée jeudi par l'Ifop.

Le PS, le Parti radical de gauche et le Mouvement républicain et citoyen obtiendraient un nombre de sièges compris entre 297 et 332 sur un total de 577. La majorité absolue se situe à 289.

Les socialistes et leurs alliés pourraient ainsi faire passer certains textes de loi sans l'appui des autres forces de gauche que sont le Front de gauche et Europe Ecologie-Les Verts (EELV). C'est l'un des enjeux majeurs des scrutins de dimanche.

EELV obtiendrait entre 13 et 20 sièges et pourrait ainsi atteindre le seuil de 15 députés, nécessaire pour former un groupe parlementaire. Le Front de gauche, qui obtiendrait de huit à 10 sièges, risque en revanche de ne pas y parvenir.

L'UMP et ses alliés et apparentés obtiendraient entre 210 et 247 sièges et seraient donc loin des 343 sièges remportés en 2007.

Le Front national obtiendrait de zéro à trois sièges et pourrait faire son retour à l'Assemblée nationale. Le MoDem en aurait un ou deux, toujours selon la projection de l'Ifop, élaborée à partir des résultats du premier tour et de l'analyse des scrutins précédents dans chaque circonscription.

Patrick Vignal, édité par Yves Clarisse

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • alai1498
    14 juin13:25

    Comme celà, ils seront pleinement responsables du désastre qui s'annonce.L'Euro ne peut survivre si la France continue dans la voie du déni. Hausses d'impôts de charges, retraite à 60 ans etc, c'est la poursuite de la politique 1997/2002 qui nous a mis dans le pétrin par rapport à l'Allemagne.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer