Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le PS et les Verts soufflent le chaud et le froid

Reuters15/11/2011 à 12:18

PARIS (Reuters) - Le Parti socialiste et Europe Ecologie-Les Verts continuent mardi à se renvoyer la balle dans la recherche d'un accord électoral en vue des scrutins présidentiel et législatifs de 2012, que l'un et l'autre jugent encore possible.

Dénonçant les "diktats" du PS sur le dossier du nucléaire, l'eurodéputé Daniel Cohn-Bendit a accusé François Hollande de se "ségoléniser", en référence à la campagne malheureuse de Ségolène Royal contre Nicolas Sarkozy en 2007.

"L'intérêt général, c'est un accord avec nous", déclare-t-il dans Libération.

"Hollande est train de se 'ségoléniser'. Il a fait une bonne primaire et juste après, il est déjà en cellule de crise, alors que rien n'a commencé", ajoute-t-il à propos du député de Corrèze, silencieux ces derniers jours.

A ses yeux, "un échec entre le PS et EELV signerait "le début de la reconquête de Nicolas Sarkozy".

Invité des médias mardi matin, l'écologiste Eva Joly et le député PS Pierre Moscovici ont tous deux dit leur souhait d'aboutir à un accord, tout en campant sur leurs positions.

Le PS n'entend pas céder sur la question d'un arrêt du chantier de l'EPR de Flamanville (Manche), posée comme condition par la candidate à la présidentielle pour faire aboutir les discussions.

"J'ai encore un espoir qu'il y aura un accord", a déclaré cette dernière sur France Inter.

"La dynamique que constitue le rassemblement de la gauche et les écologistes, ce serait grave qu'elle ne soit pas en place", a ajouté Eva Joly. "Gouverner la France dans cette crise, je pense que les écologistes y ont toute leur place. Et aller à la bataille pour le Parti socialiste, c'est aussi s'affaiblir".

"SITUATION BLOQUÉE"

Sur le site de France Soir (www.francesoir.fr), le porte-parole d'Eva Joly, Yannick Jadot, est plus pessimiste. "Nous n'avons jamais été aussi près d'un échec. Aujourd'hui, la situation est bloquée", dit-il.

Invité sur RMC et BFM-TV, Pierre Moscovici a jugé un "compromis" possible.

"Nous tenons compte fortement de ce que pensent les écologistes", a-t-il dit. "J'espère que les écologistes auront aussi le sentiment qu'il faut être dans l'union, la responsabilité, le compromis".

Le probable directeur de campagne de François Hollande a répété que le PS ne souhaitait pas arrêter le chantier du réacteur de nouvelle génération EPR de Flamanville, qui représente "un enjeu financier considérable".

Il a ajouté que François Hollande n'entendait pas faire dans ce dossier la démonstration de son caractère.

"François Hollande n'a pas besoin de le montrer, il en a", a-t-il assuré.

Les négociations avec EELV sont au menu du Bureau national du PS prévu ce mardi après-midi au siège parisien, en attendant le conseil fédéral d'EELV de samedi.

Outre l'arrêt de l'EPR, EELV exige la sortie du nucléaire, que François Hollande veut réduire d'un tiers d'ici 2025.

"Il n'est pas pour la sortie du nucléaire mais pour la sortie du tout nucléaire", a résumé Pierre Moscovici.

Elizabeth Pineau, édité par Patrick Vignal

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.