Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le PS dément tout accord avec le FN et accuse l'UMP

Reuters29/05/2013 à 16:30

PARIS (Reuters) - Le Parti socialiste a démenti mercredi tout accord avec le Front national dans le Vaucluse pour les élections législatives de 2012 et a accusé l'UMP de "créer de fausses affaires" pour masquer ses ambiguïtés à l'égard de l'extrême droite.

Selon L'Express.fr, des élus PS du Vaucluse se seraient entendus avec le FN pour faire élire Marion Maréchal-Le Pen dans la 3e circonscription du département le 17 juin 2012.

La candidate socialiste Catherine Arkilovitch, arrivée au premier tour en troisième position, s'était maintenue au second tour malgré une injonction contraire de Martine Aubry, alors première secrétaire du PS, sous la pression du président PS du conseil général du Vaucluse, Claude Haut.

Marion Maréchal-Le Pen, nièce de la présidente du FN Marine Le Pen, a été élue députée avec 42,09% des voix contre 35,8% au candidat UMP Jean-Michel Ferrand et 22,08% à Catherine Arkilovitch.

D'après l'hebdomadaire, "il y aurait eu échange de bons procédés" entre FN et PS: "le maintien de la socialiste dans la circonscription de Marion Maréchal-Le Pen contre le maintien de la candidate FN dans la circonscription voisine, la 5e du Vaucluse, où le socialiste Jean-François Lovisolo avait besoin de la présence du FN au 2e tour pour l'emporter face à l'UMP".

La direction du PS a "catégoriquement" démenti "tout forme de tolérance à l'égard du Front national dans ces circonscriptions". Elle rappelle que Catherine Arkilovitch avait été "immédiatement" exclue du parti et que le PS avait appelé à voter pour Jean-Michel Ferrand.

BISBILLES LOCALES?

Le PS met en avant "les mauvaises relations" entre les dirigeants locaux de la fédération du Vaucluse et précise qu'une mission d'information a été diligentée il y a deux mois à ce sujet. "Ce sont des échanges de mots entre dirigeants locaux qui ne sont accrédités par aucun fait, aucun élément", a-t-on déclaré à Reuters.

"L'UMP essaye de créer de toutes pièces de fausses affaires parce qu'elle voit bien que dans nombreux départements, dans de nombreuses villes, il y a une tentation chez ses élus de faire alliance avec le FN aux municipales", a-t-on déclaré.

L'opposition a sommé le PS de s'expliquer "sur son arrière-cuisine et ses alliances avec les extrêmes".

"Il y a eu dans un certain nombre de départements une alliance objective entre le Parti socialiste et le Front national", a déclaré Jean-François Copé, président de l'UMP, sur L'Opinion.fr. "Ils ont fait pareil dans l'Oise pour faire battre Jean-François Mancel, nous savons tout cela, donc on ne va pas accepter les leçons de morale."

Harlem Désir, successeur de Martine Aubry à la tête du PS, a demandé mardi au président de l'UMP de cesser son "baiser de la mort avec le Front national".

Jean-François Copé, tenant d'"une droite décomplexée" ouverte aux thèmes déclinés par l'extrême droite, a réaffirmé qu'il n'y aurait "jamais d'alliance électorale avec le Front national" à l'UMP, qui s'en tient pour l'heure à la ligne contestée du "Ni front républicain, Ni alliance avec le FN".

Marion Maréchal-Le Pen a refusé "de commenter ce qui s'apparente assez clairement à un règlement de comptes entre socialistes".

"Je constate que l'approche des municipales et la montée du Front national alimentent les sagas les plus improbables", écrit-elle dans un communiqué.

Sophie Louet, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.