Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le projet "Hollywood-sur-Garonne" transmis à l'Etat

Reuters30/11/2012 à 16:29

par Jean Décotte

TOULOUSE (Reuters) - Le dossier visant à créer des studios de cinéma sur un ancien aérodrome militaire près de Toulouse a été transmis cette semaine à l'Etat, a déclaré vendredi le responsable du projet, rebaptisé par certains "Hollywood-sur-Garonne".

Bruno Granja a réaffirmé que cette implantation sur la base de Francazal, au sud-ouest de la Ville Rose, permettrait de créer environ 5.000 emplois directs à l'horizon 2019.

En avril, l'Etat avait décidé de déclassifier une partie de la base militaire et de permettre la mise en vente de 25 hectares pour des projets à "vocation culturelle". Les candidats au rachat avaient jusqu'à 16h00 ce vendredi pour déposer leurs offres détaillées.

"Ce dossier répond en tous points aux objectifs de l'Etat, en terme de création d'emplois, en terme de culture, de formation", a déclaré à Reuters Bruno Granja, architecte toulousain à l'origine du projet et partenaire des studios américains Raleigh.

"Il répond aussi à un besoin au niveau de l'industrie cinématographique. Ce projet est crédible et viable et des 'business plan' ont été établis, qui ont été contrôlés, audités, en partant sur des hypothèses pessimistes."

Il a dit s'attendre à une réponse de l'Etat début 2013 et prévoit qu'en cas d'acceptation, les premiers tournages pourraient débuter mi-2016.

En avril, Bruno Granja avait évoqué la date de 2013-2014 pour les premiers tours de manivelle mais la lenteur du processus administratif l'a contraint à "décaler le programme".

NEUF PLATEAUX DE TOURNAGES

La direction des studios Raleigh, qui se présentent comme les premiers studios indépendants aux Etats-Unis, s'est rendue cette semaine à Toulouse pour réaffirmer son soutien au dossier, a souligné l'architecte toulousain.

"Ils appuient très fortement ce projet. Ils ont confirmé leur volonté de travailler avec nous et de développer ce projet", a ajouté celui qui est désormais président du Studio Toulouse Francazal (STF), entreprise qui a vocation à devenir la société d'exploitation du site.

Icade, filiale de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), est le partenaire immobilier du projet.

Bruno Granja a refusé de dévoiler le montant total de l'investissement nécessaire pour implanter ces studios, tout en indiquant que chiffre serait "dans le même ordre d'idées" que les 100 millions d'euros évoqués en avril.

Un communiqué de presse de STF évoque "80 millions d'euros de coûts de construction sur la partie professionnelle" du projet, hors hôtellerie ou infrastructures de loisirs.

Sur les 25 hectares concernés, l'architecte du projet Laurent Portejoie prévoit en effet la création de neuf plateaux de tournage de grande taille, un espace de tournage à ciel ouvert aménageable, ainsi que des ateliers, des bureaux, des structures hôtelières ou encore des restaurants.

Quelque 1.500 à 3.500 m2 de studios couverts devraient sortir de terre si le projet voit le jour, a-t-il souligné et le château d'eau de la base militaire serait conservé pour devenir l'emblème des studios, à l'instar de celui de la Warner à Hollywood.

"COMPLÉMENTAIRE" AVEC "HOLLYWOOD-SUR-SEINE"

Le site de Francazal est en grande partie désaffecté depuis 2010. Depuis janvier 2011, les pistes de l'aérodrome sont exploitées pour l'aviation d'affaires.

L'an dernier, les studios Raleigh, qui ont contribué à la réalisation des films comme "Avatar", "Transformers", "Iron Man" ou "Twilight", ou de séries comme "Les Experts Miami", avaient fait part de leur intérêt pour une partie de la base.

Outre sa situation géographique, proche des Pyrénées, de l'Espagne et de la Méditerranée, Francazal dispose d'une large surface disponible et de pistes d'aviation facilitant les transferts.

Bruno Granja a rejeté les critiques selon lesquelles ce projet toulousain peinerait à trouver sa place face à la Cité du cinéma inaugurée en septembre par le cinéaste Luc Besson en Seine-Saint-Denis - déjà rebaptisée "Hollywood-sur-Seine".

Implanté sur le site d'une ancienne centrale électrique à Saint-Denis, près de Paris, ce complexe de 6,2 hectares rassemble neuf studios de tournage, des ateliers de fabrication de décor, des bureaux, une salle de projection et une école de cinéma.

"Nous avons des équipements complémentaires, nous ne proposons pas les mêmes choses que Luc Besson", assure Bruno Granja.

"Nous avons des plateaux plus grands, des décors en extérieur, tout un tas de services que ne propose pas la Cité du cinéma", fait-il valoir.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.