Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le procès du Norvégien d'ultra-droite arrêté en France reporté

Reuters17/10/2013 à 21:06

REPORT DU PROCÈS DU NORVÉGIEN D'ULTRA-DROITE KRISTIAN VIKERNES

PARIS (Reuters) - Le procès pour ses écrits extrémistes d'un Norvégien d'ultra-droite arrêté en France parce que la police le soupçonnait de visées terroristes a été renvoyé jeudi au 3 juin 2014.

L'avocat de Kristian Vikernes, Julien Fressynet, a fait valoir devant le tribunal correctionnel qu'il n'avait reçu que lundi le dossier de 912 pièces concernant son client et n'avait pas eu le temps de préparer correctement sa défense.

Il a insisté en outre sur le fait que Kristian Vikernes était sous le coup d'une procédure d'expulsion et que son sort risquait de dépendre de l'issue de ce procès. "J'imagine que le ministre de l'Intérieur va se servir d'une éventuelle condamnation pour l'expulser", a dit Me Fressynet à Reuters.

Kristian Vikernes, qui insiste pour être appelé Louis Cachet, le nom de son épouse française qu'il a eu le droit de prendre en Norvège, s'est présenté à l'audience avec une barbe grise, une casquette de chasse et vêtu d'un blouson orné d'une tête de loup.

Le Norvégien, qui estime avoir été arbitrairement arrêté en juillet avec sa femme enceinte, a redit qu'il ne comprenait pas ce qu'on lui reprochait. Il affirme ne plus être néo-nazi mais "survivaliste", adepte de la vie en autarcie.

"Je sais que je suis accusé de plusieurs chefs, mais je n'ai pas reçu de preuves", a-t-il dit à la présidente du tribunal par l'entremise d'une interprète.

"BLACK METAL"

Kristian Vikernes, 40 ans, est poursuivi pour "provocation publique à la haine raciale", et "apologie de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité" en raison d'écrits antisémites et xénophobes diffusés sur son blog et d'éléments tirés de ses ordinateurs.

Il encourt 45.000 euros d'amende et cinq ans de prison.

A l'issue de l'audience, le Norvégien a salué une trentaine de sympathisants venus le soutenir et a signé des autographes.

Il avait été arrêté avec son épouse à leur domicile de Salon-la-Tour (Corrèze) puis libéré, son audition n'ayant mis en évidence aucune préparation de projet malgré l'achat d'armes par sa femme.

Kristian Vikernes est connu dans son pays comme musicien de "Black Metal", pour ses opinions d'extrême droite et pour avoir tué un rival artistique en 1993.

Les services de renseignement français le soupçonnent de sympathie envers le tueur norvégien Anders Behring Breivik, auteur de la tuerie de l'île d'Utoya en juillet 2011.

Mais si Kristian Vikernes a téléchargé le manifeste de ce dernier, il n'avait aucun lien avec lui et lui a reproché dans un texte d'avoir tué des jeunes Norvégiens, a rappelé son avocat.

L'ancien musicien se dit victime d'une "campagne de terreur du gouvernement socialiste contre lui et sa famille", réaffirmant n'avoir violé aucune loi.

En septembre, une commission composée de trois magistrats de Corrèze a rendu un avis défavorable à son expulsion de France. Il ne présente pas de danger pour "la sûreté de l'Etat ou la sécurité publique", selon des extraits de la décision mis en ligne sur le blog de l'intéressé.

La décision appartiendra en dernier ressort au ministère de l'Intérieur.

Gérard Bon, édité par Gilles Trequesser


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.