Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le procès du Mediator renvoyé à mai 2014

Reuters31/05/2013 à 19:42

LE PROCÈS DU MEDIATOR RENVOYÉ À MAI 2014

PARIS (Reuters) - Le tribunal correctionnel de Nanterre (Hauts-de-Seine) a renvoyé vendredi au 15 mai 2014 le procès pour "tromperie aggravée" de Jacques Servier et de ses laboratoires dans l'affaire du médicament Mediator afin d'obtenir un complément d'information.

La défense, ainsi que certaines parties civiles, avaient demandé un report dès le premier jour du procès, une instruction étant ouverte en parallèle pour les mêmes faits au tribunal de grande instance de Paris.

Jeudi, le parquet de Nanterre avait à son tour formulé cette demande, estimant nécessaire un supplément d'information pour juger cette affaire complexe. Il avait laissé la liberté au tribunal de fixer le délai du report.

Le tribunal a finalement décidé vendredi un renvoi lointain pour se situer après la fin théorique de l'instruction parisienne, qui devrait être achevée à l'automne, selon les prévisions du parquet.

"Cette décision m'apparaît totalement justifiée", a dit à Reuters Me Hervé Temime, avocat de Jacques Servier et des laboratoires éponymes. "Ça valide le fait que, malheureusement, les citations directes n'étaient pas appropriées dans cette affaire."

Charles Joseph-Oudin, l'un des avocats à l'origine des citations directes dont a été saisi le tribunal de Nanterre, s'est quant à lui dit déçu de ce nouveau renvoi. Le procès avait déjà été renvoyée d'un an en mai 2012.

"C'est une déception surtout pour mes clientes qui sont malades et dont l'espérance de vie est limitée", a-t-il dit. "Manifestement, il est très difficile de juger les laboratoires Servier, qui ne sont pas un justiciable comme les autres."

"ÉVITER DE DONNER DES ARMES REDOUTABLES"

Mais les parties civiles étaient divisées quant à l'opportunité d'un renvoi.

Pour Jean-Christophe Coubris, qui représentait 40 victimes dans la procédure de Nanterre, cette décision était "inévitable". Il invite les avocats ayant rédigé des citations directes à ses désister et à rejoindre la procédure parisienne.

"C'est la seule solution pour éviter de donner des armes redoutables aux équipes de Monsieur Servier à Paris", estime-t-il.

Retiré du marché en 2010, après plus de vingt ans de commercialisation, le Mediator provoquait des valvulopathies et de l'hypertension pulmonaire, selon plusieurs études.

Ce médicament pourrait être à l'origine de 220 à 300 décès à court terme et 1.300 à 1.800 décès à long terme en France, selon la plus récente expertise.

Environ 700 victimes étaient plaignantes dans le cadre de la procédure de Nanterre, contre 3.300 dans l'instruction parisienne.

Les laboratoires Servier, qui ont commercialisé le Mediator, sont soupçonnés d'avoir dissimulé la vraie nature et les risques de ce coupe-faim présenté comme antidiabétique.

Jacques Servier et quatre anciens responsables du groupe encourent quatre ans de prison et 75.000 euros d'amende devant le tribunal correctionnel Nanterre. Les laboratoires Servier et la société Biopharma risquent 375.000 euros d'amende.

Chine Labbé, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.