1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le prince Charles positif au coronavirus : God Save the (future) King !
Le Point26/03/2020 à 11:09

L'annonce, mercredi en fin de matinée, que le prince Charles était atteint du coronavirus a fait l'effet d'une bombe dans un pays totalement confiné. Pourtant, au-delà de l'émotion suscitée par le sort de l'héritier au Trône, âgé de 71 ans, sur le plan institutionnel, la succession est assurée.

En apprenant la nouvelle de la bouche de son fils aîné, la reine Elizabeth, 93 ans, a dû se féliciter d'avoir réorganisé la famille royale autour de son noyau dur. En vertu du plan acté à Noël après le « Megxit », le clan Windsor a été réduit à la souveraine, le prince Charles et son épouse Camilla, le duc et la duchesse de Cambridge ainsi que leur fils aîné, Georges, âgé de 6 ans. La slimming down monarchy (« monarchie allégée ») est dorénavant à l'ordre du jour.

Lire aussi Elizabeth II et sa famille : une main de fer dans un gant de velours

Guerre d'ego

En raison de l'âge avancé de la souveraine, la lignée Windsor était en effet devenue pléthorique. La reine a quatre enfants, huit petits-enfants et huit arrière-petits-enfants. Si l'on ajoute la descendance de sa sœur et de ses cousins et cousines directs, cela fait, au dernier comptage, 59 personnes. Trop de bouches à nourrir sur les deniers royaux, trop d'ego et d'ambitions à satisfaire, trop de potentielles bombes à retardement à surveiller.

Lire aussi Borgia chez les Windsor : la chute d'Andrew, le

... Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer