1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le prince Charles, futur roi contrarié
Le Point08/11/2018 à 15:56

Le dernier obstacle à la succession au trône britannique vient d'être levé. Dans une interview à la BBC, diffusée ce jeudi 8 novembre, le prince Charles s'est engagé à respecter la neutralité politique du chef de l'État quand il deviendra roi. Le futur souverain abandonne officiellement le rôle de « dissident politique », pour reprendre sa propre expression, en promettant de se tenir à l'écart des sujets contentieux lorsqu'il ceindra la couronne de saint Édouard.

« Le rôle de monarque et celui de prince de Galles sont totalement différents. Je ne serai pas un roi intrusif? je ne suis pas aussi stupide », a souligné le futur Charles III dans ce documentaire réalisé à l'occasion de la célébration, le 14 novembre, de son 70e anniversaire.

« Momies de cire »

Le contraste entre son interventionnisme politique tous azimuts et la totale neutralité de sa mère, Elizabeth II, n'a cessé de défrayer la chronique. Suivant les traces de son grand-père, George V, et de son père, George VI, l'actuelle souveraine ne s'est jamais départie de la dignité et de l'abnégation qui siéent au chef de l'État, de l'Église anglicane, du Commonwealth et des armées.

À l'inverse, depuis des lustres, celui qui porte aussi les titres de comte de Chester et de Carrick, de duc de Cornouailles et de Rothesay, de baron de Renfrew, lord des Îles et autres distinctions de moindre envergure n'en fait...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer