1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le président turc Recep Tayyip Erdogan hausse le ton sur la Syrie

Reuters11/02/2016 à 12:35
 (Actualisé avec précisions, citations) 
    ANKARA, 11 février (Reuters) - Recep Tayyip Erdogan a 
prévenu jeudi que la patience d'Ankara à propos du conflit 
syrien avait des limites et a appelé les Nations unies à agir 
pour prévenir ce qu'il a qualifié de "nettoyage ethnique" chez 
son voisin. 
    Le président turc a aussi accusé l'Onu de faire preuve 
d'hypocrisie en demandant à la Turquie d'accueillir les réfugiés 
sur son territoire alors qu'elle ne fait rien, selon lui, pour 
arrêter les violences qui les font fuir de Syrie. 
    Recep Tayyip Erdogan, qui s'exprimait lors d'une conférence 
économique, a indiqué que son pays devait se préparer à 
l'arrivée d'une nouvelle vague de 600.000 civils syriens si 
l'offensive des forces gouvernementales syriennes et de leurs 
alliés, appuyée par les bombardements aériens russes, devait se 
poursuivre dans la province d'Alep. 
    "Nous serons patients jusqu'à un certain point mais ensuite 
nous devrons agir. Nos autocars et nos avions n'attendront pas 
en vain", a déclaré Recep Tayyip Erdogan. 
    Le président turc a dit avoir reçu des informations 
alarmantes sur des "massacres impitoyables" auxquels se 
livreraient les forces syriennes soutenues par l'Iran qui 
combattent aux côtés des forces de Bachar al Assad. 
    Lors de son discours retransmis à la télévision d'Etat, 
Recep Tayyip Erdogan a une nouvelle fois réclamé la mise en 
place d'une zone d'exclusion aérienne dans le nord de la Syrie 
pour permettre aux civils d'y vivre en sécurité. 
    "Nous devons trouver des moyens pour que les Syriens restent 
dans leur pays", a-t-il insisté.  
     
    ERDOGAN CONFIRME AVOIR MENACÉ L'UE 
    La Turquie, qui accueille déjà plus de 2,6 millions de 
réfugiés syriens, demande depuis longtemps la création d'une 
zone de sécurité dans le nord de la Syrie qui aurait pour but de 
protéger les civils déplacés tout en les laissant du côté syrien 
de la frontière. 
    Les Etats-Unis et l'Otan font la sourde oreille face à cette 
proposition. Ils estiment qu'une telle zone nécessiterait la 
création d'une zone d'exclusion aérienne sous contrôle 
international, ce qui serait susceptible de les mettre 
directement en conflit avec Assad et ses alliés. 
    Recep Tayyip Erdogan a demandé à l'Onu d'agir davantage pour 
empêcher le "nettoyage ethnique" qui serait à l'oeuvre dans 
cette région, où vit notamment une minorité turkmène proche 
d'Ankara. Son Premier ministre Ahmet Davutoglu a employé le même 
terme mercredi.   
    Le président turc a également confirmé avoir dit au 
président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et au 
président du Conseil européen Donald Tusk que le temps allait 
arriver où la Turquie ouvrirait ses frontières et enverrait ses 
migrants vers l'Europe. 
    "Par le passé, nous avons arrêté les gens aux portes de 
l'Europe, à Erdine, nous avons arrêté leurs cars. Cela peut se 
produire une fois ou deux et ensuite nous ouvrirons les portes 
et leurs souhaiterons bon voyage, c'est ce que j'ai dit", a 
déclaré Recep Tayyip Erdogan. 
    La Turquie a conclu en novembre dernier un accord avec 
l'Union européenne pour réduire le flux des réfugiés qui partent 
vers l'Europe.   
 
 (Daren Butler, Ece Toksabay et Asli Kandemir; Tangi Salaün et 
Danielle Rouquié pour le service français) 
 

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • aerosp
    11 février14:22

    Qu'attendent les russes pour aller le corriger

    Signaler un abus

  • charleco
    11 février13:42

    L'incendiaire entouré par le feu...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.