1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le président polonais contre un système de quotas de migrants
Reuters08/09/2015 à 15:51

KRYNICA-ZDROJ, Pologne, 8 septembre (Reuters) - Le président polonais Andrzej Duda s'est prononcé mardi contre un système de quotas de migrants qui serait imposé aux Etats membres de l'Union européenne. Angela Merkel a préconisé mardi la mise en place par l'UE d'une gestion commune des demandes d'asile et souhaité la conclusion d'un accord sur des quotas de répartition contraignants entre pays membres. ID:nL5N11E2EN La Première ministre polonaise Ewa Kopacz a déclaré la semaine dernière que l'UE devait aider ceux qui fuient les guerres et que la Pologne était prête à discuter de son rôle à ce sujet mais qu'elle ne voulait pas accepter de quotas s'imposant automatiquement. Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker doit dévoiler mercredi ses nouvelles propositions en matière de quotas. Il proposera que 120.000 réfugiés soient répartis entre pays membres en plus des 40.000 que l'exécutif européen avait déjà proposé de relocaliser en mai dernier. (Marcin Goettig; Danielle Rouquié pour le service français)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • noterb1
    08 septembre16:07

    Qu'il se rassure les frontières n'existant pas ils iront là où ils veulent aller ...et pas forcement en Pologne !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer