Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le président ouzbek Islam Karimov a été inhumé à Samarcande

Reuters03/09/2016 à 15:07
 (Actualisé avec funérailles) 
    TACHKENT, 3 septembre (Reuters) - La dépouille du président 
ouzbek Islam Karimov, décédé vendredi à l'âge de 78 ans après un 
quart de siècle au pouvoir, a été inhumée samedi à Samarcande. 
    Des milliers d'Ouzbeks s'étaient rassemblés dès l'aube sur 
la principale avenue de Tachkent pour saluer le cortège 
transportant la dépouille du défunt chef de l'Etat. 
    Le corps du chef de l'Etat a été transporté en avion à 
Samarcande, sa ville natale située à 300 km au sud-ouest de 
Tachkent, où il a été mis en terre en présence de centaines 
d'hommes, dont certains étaient en larmes, ont dit à Reuters 
deux participants à la cérémonie.  
    Islam Karimov, qui a dirigé l'Ouzbékistan d'une main de fer 
pendant vingt-sept ans, n'a pas désigné de successeur et les 
modalités de la transition devraient être réglées en petit 
comité par des caciques du pouvoir et par sa famille. 
    Le Premier ministre Chavkat Mirziyoïev, 59 ans, a été chargé 
de superviser les funérailles, ce qui lui confère le statut de 
favori pour devenir le prochain chef de l'Etat. Pendant les 
funérailles, il était assis au premier rang, près du cercueil, 
un privilège également accordé au ministre des Finances Roustam 
Azimov, 57 ans. 
    Faute d'accord sur la succession d'Islam Karimov, le pays 
pourrait traverser une période de turbulences alors qu'il est 
déjà ciblé par des combattants islamistes. 
    "Je ne sais pas ce qu'il va se passer maintenant. Je suis 
perdu", a confié un homme de 39 ans qui assistait au passage du 
cortège à Tachkent et n'a pas voulu décliner son identité. 
    L'Ouzbékistan n'a connu qu'un seul dirigeant depuis son 
indépendance après la dislocation de l'Union soviétique, en 
1991. 
    Les Ouzbeks ont longtemps pensé que le pouvoir resterait 
entre les mains de la famille Karimov à la mort du patriarche. 
Mais sa fille Goulnara, pressentie pour lui succéder, est tombée 
en disgrâce il y a deux ans et elle n'était pas visible samedi 
dans le cortège funéraire. 
    La Russie, qui abrite des centaines de milliers de 
travailleurs ouzbeks, a dit espérer que la stabilité prévaudrait 
dans le pays de 32 millions d'habitants.    
 
 (Mukhammadsharif Mamatkulov; Jean-Stéphane Brosse et Tangi 
Salaün pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.