Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le président kényan sous le feu des critiques après Garissa

Reuters08/04/2015 à 20:03

NAIROBI, 8 avril (Reuters) - Le président kényan Uhuru Kenyatta se retrouve sous le feu des critiques après le massacre de l'université de Garissa, où les islamistes Chebaab ont tué 148 personnes la semaine dernière. Editorialistes et hommes politiques se demandent notamment pourquoi les hommes des forces spéciales, entraînés par les Américains et les Israéliens, ont mis plusieurs heures à être déployés sur place. La presse rappelle la tuerie du centre commercial de Westgate qui a fait 67 morts à Nairobi en 2013. "Si Westgate a été présenté comme un désastre, que dire à propos de Garissa?", s'interroge le Daily Nation, qui déplore en outre que le président n'ait pas trouvé le temps de rencontrer les familles des victimes. "Au Kenya, votre enfant (...) peut être massacré, mais le dirigeant que vous avez élu, invoquant un emploi du temps trop chargé, ne peut venir vous dire qu'il a fait de son mieux, que la mort de votre fils ou de votre fille n'a pas été vaine, qu'il partage votre douleur", ajoute le quotidien. Le Standard, lui, critique l'attitude "lamentable" des autorités qui répètent que les mesures prises étaient suffisantes et cherchent à se justifier. "Il n'existe aucune stratégie", estime un diplomate occidental. "C'est comme si une hôtesse de l'air vous disait qu'il n'y a rien à craindre alors qu'il n'y a pas de pilote dans l'avion..." PAS DE GILETS PARE-BALLES L'attaque de l'université de Garissa, qui a particulièrement visé les chrétiens, a été menée par quatre islamistes armés de fusils d'assaut et de grenades. Le député Asman Kamama, président de la commission de la sécurité nationale, s'est demandé pourquoi le ministre de l'Intérieur Joseph Nkaissary avait pu se rendre à Garissa peu après l'assaut alors que les forces spéciales, elles, n'ont pas trouvé d'avion pour se rendre aussitôt sur place. Une fois que les unités d'élite sont intervenues, elles ont mis une demi-heure à éliminer les agresseurs mais environ douze heures s'étaient écoulées depuis le début de l'attaque. "Je suis furieuse parce que si les forces spéciales étaient arrivées à temps, mon frère serait encore en vie", déclare Alice Iyese, 34 ans, rencontrée à la morgue de Nairobi où elle est venue chercher le corps de son frère de 22 ans. Une fois l'attaque lancée contre l'université, les policiers de Garissa appuyés par des soldats d'une caserne voisine ont mis en place un périmètre de sécurité et se sont tenus à distance sans intervenir, a-t-on appris de source gouvernementale. "Si la riposte avait été plus prompte, le bilan n'aurait pas été aussi élevé", a-t-on précisé en mettant en cause "des déficiences dans la chaîne de commandement". Un policier de Garissa a souligné que lui et ses collègues n'avaient pas de gilets pare-balles. "Les forces spéciales, elles, en avaient mais elles sont arrivées très tard, le mal était déjà fait..." (Drazen Jorgic et Edith Honan, avec George Obulutsa, Humphrey Malalo et Joseph Akwiri; Guy Kerivel pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.