1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le président du Ghana pour une transition d'un an au Burkina

Reuters05/11/2014 à 17:13

OUAGADOUGOU, 5 novembre (Reuters) - Le président ghanéen John Dramani Mahama, en déplacement mercredi à Ouagadougou, a estimé que la transition ouverte au Burkina Faso par la démission de Blaise Compaoré devrait durer jusqu'à un an, avec le maintien, à la date prévue de novembre prochain, de l'élection présidentielle. Le chef de l'Etat ghanéen, dont le pays assure la présidence tournante de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), et deux autres chefs d'Etat de l'organisation, le Sénégalais Macky Sall et le Nigérian Goodluck Jonathan, se sont rendus en délégation mercredi à Ouagadougou. Mahama s'est brièvement entretenu avec le nouveau dirigeant militaire du pays, le lieutenant-colonel Isaac Zida, désigné samedi par l'armée pour conduire la transition. Lundi, l'Union africaine avait donné à Isaac Zida deux semaines pour restituer le pouvoir aux civils. ID:nL6N0ST4DJ Le président ghanéen a également eu des consultations séparées avec le représentant spécial de l'Onu pour l'Afrique de l'Ouest, Mohammed Ibn Chambas, et le président de la Commission de la Cédéao, Kadré Désiré Ouedraogo, un ancien Premier ministre burkinabé. Les trois présidents ouest-africains devaient également rencontrer dans la journée les principaux acteurs politiques burkinabés. Le lieutenant-colonel Zida a promis mardi de remettre le pouvoir à un gouvernement civil de transition. La hiérarchie militaire a indiqué que la forme et la durée de cette période de transition seraient "déterminées de concert avec toutes les composantes de la vie nationale". ID:nL6N0SU4OL Le président ghanéen a également indiqué que les dirigeants d'Afrique de l'Ouest avaient mis en garde Blaise Compaoré contre la tentation de modifier la constitution afin de briguer un nouveau mandat en novembre 2015. La contestation de masse du projet de révision constitutionnelle la semaine dernière a débouché vendredi sur la démission du président burkinabé après 27 années passées au pouvoir. (Kwasi Kopodo avec Mathieu Bonkougou et Nadoun Coulibaly; Guy Kerivel et Henri-Pierre André pour le service français)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer