1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le président de la commission des Finances de l'Assemblée visé à son tour par le fisc

Le Parisien26/10/2014 à 02:42

Le président de la commission des Finances de l'Assemblée visé à son tour par le fisc

Député-maire UMP du Perreux-sur-Marne (Val-de-Marne) et président de la commission des Finances de l'Assemblée nationale, Gilles Carrez figure, selon Mediapart, parmi les soixante parlementaires en délicatesse avec le fisc. Leur cas avait été révélé par le Canard enchaîné de mercredi dernier.

Gilles Carrez, qui fut rapporteur général du budget sous Nicolas Sarkozy, est convoqué début novembre par l'administration fiscale en vue d'un probable redressement fiscal afin de régulariser sa situation concernant l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) qu'il ne paye plus depuis 2011. Interrogé par «Le Parisien», l'élu du Val-de-Marne explique que «si j'ai un redressement, je pourrai faire état de ma bonne foi totale».

«J'habite avec ma femme depuis 38 ans au Perreux-sur-Marne, dans un endroit qui abrite mon habitation et la pharmacie de mon épouse. Mais, et j'avoue que je l'ignorais complètement, le fait qu'il y ait un local commercial peut poser un problème sur l'abattement de 30% lié à la résidence principale» qui est pris en compte dans le calcul de la valeur du bien, nous précise-t-il.

«Quand le seuil de l'ISF, en 2011, est passé de 860.000 € à 1,3M€, je ne l'ai plus déclaré car je n'étais plus assujetti, avec l'abattement des 30%. J'ai toujours vécu sur cette certitude, je ne me suis jamais posé la question, l'abattement sur la résidence principale me paraissait aller totalement de soi», poursuit le député, pourtant chevronné sur les questions fiscales. Et d'assurer : «C'est un sujet complexe, j'ai l'humilité de considérer que la loi fiscale est beaucoup trop complexe».

«Comme n'importe quel contribuable, j'accepterai et j'exécuterai la décision que prendra l'administration fiscale, avec laquelle je suis entré dans un dialogue constructif», précise-t-il ce dimanche sur son compte Facebook. «Je souhaite que cette situation soit régularisée dans les plus brefs délais car ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

10 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M940878
    26 octobre14:44

    et Bartolone qu a créé un emploi fictif pour sa femme le premier jour où il est arrivé au perchoir , il paie son ISF ?

    Signaler un abus

  • M5707335
    26 octobre11:42

    peut-on nous dire pour quelle part une propriété en société entre-t-elle dans l'ISF? il faudrait alors que la SCI soit au nom des seuls époux, non?

    Signaler un abus

  • s.thual
    26 octobre02:38

    mettons tout sur la table ,enfin! on engraisse des elus qui dans le meme temps viennent nous demander des efforts , nous ponctionnent et vont jusqu a nous donner des lecons !ecotaxe par exemple le scandale et on peut dresser la liste des incompétences de toutes sortes qui nous ruinent alors que les elus se gavent sur notre dos ! y en a marre!!!!

    Signaler un abus

  • frk987
    25 octobre22:00

    Et si l'on parlait de l'ISF de FH ????????????????

    Signaler un abus

  • M1903733
    25 octobre21:10

    En attendant certains payeront plus de CSG pour engraisser tous ces porcs.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer