Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le président Bouteflika dissout le DRS, le renseignement algérien

Reuters25/01/2016 à 16:33
    ALGER, 25 janvier (Reuters) - Le président algérien 
Abdelaziz Bouteflika a dissous il y a quelques jours le 
Département du renseignement et de la sécurité (DRS) et créé un 
nouvel organisme, le Département de surveillance et de sécurité 
(DSS), qui dépend directement de la présidence, a-t-on appris 
lundi de sources proches des services de sécurité. 
    Cette décision est largement considérée comme une nouvelle 
mesure en vue de limiter l'influence de l'armée dans la vie 
politique algérienne et de restructurer l'appareil du 
renseignement. 
    En septembre dernier, le président Bouteflika avait remplacé 
le patron du DRS, le général Mohamed Mediène, dit "Toufik", en 
poste depuis le début des années 1990, par le général Athmane 
Tartag, spécialiste de la lutte contre les groupes armés et 
conseiller spécial de la présidence. 
    Selon les analystes, Mohamed Mediène jouait de longue date 
un rôle de "faiseur de rois" en cherchant à influer, en 
coulisse, sur les choix politiques du régime. 
    La décision de dissoudre le DRS "va permettre de faire 
passer le renseignement algérien du stade d'une 'police secrète' 
à celui d'une agence de renseignement plus en mesure de 
s'adapter aux transitions en cours dans la région et en 
Algérie", a déclaré à Reuters Arslan Chikhaoui, expert sur les 
questions de sécurité. 
    Désormais, le ministère de la Défense ne supervisera plus le 
service de renseignement. "L'ère des 'faiseurs de rois' est 
officiellement révolue maintenant", a estimé un membre important 
du parti au pouvoir, le Front de libération nationale (FLN). 
    Les changements au sein de l'appareil de l'Etat sont 
observés de près en Algérie, qui est un partenaire essentiel des 
Occidentaux dans la lutte contre l'islamisme armé. 
    Agé de 78 ans, Abdelaziz Bouteflika a été réélu à un 
quatrième mandat en avril 2014 mais il est rarement apparu en 
public depuis l'attaque cérébrale dont il a été victime en 2013, 
ce qui alimente les rumeurs sur son aptitude à rester en place 
jusqu'à la fin de son actuel mandat, qui prendra fin en 2019. 
 
 (Lamine Chikhi, Eric Faye et Guy Kerivel pour le service 
français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.