Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le président algérien hospitalisé à Grenoble

Reuters14/11/2014 à 22:40

(Actualisé avec sources gouvernementales françaises, FLN) LYON, 14 novembre (Reuters) - Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, 77 ans, a été admis jeudi dans une clinique de Grenoble, a-t-on appris vendredi de source policière et gouvernementale française. "Il a été pris en charge hier à la clinique mutualiste de Grenoble", a-t-on dit à Reuters. Selon Le Dauphiné libéré, qui a révélé l'information, le dirigeant algérien dont l'état de santé précaire suscite des spéculations depuis 2005 est hospitalisé dans un service de cardiologie et de maladie vasculaire de la clinique Alembert. Sollicité par Reuters, le Groupe hospitalier mutualiste de Grenoble (GHM) s'est refusé à tout commentaire. En Algérie, aucun commentaire n'a pu être obtenu auprès du gouvernement mais Amar Saadani, secrétaire général du FLN, le parti du président algérien, a affirmé que l'information était erronée. "Ce n'est pas vrai", a-t-il dit à Reuters. Les forces de l'ordre se sont cependant déployées autour de la clinique grenobloise où un étage entier aurait été réservé, précise Le Dauphine. Deux sources gouvernementales françaises ont confirmé pour leur part que le président algérien était arrivé jeudi. L'une d'elles a ajouté qu'il semblait être venu en France pour un contrôle médical de routine. Abdelaziz Bouteflika, qui détient le record de longévité à la tête de la République algérienne, est en fonction depuis le 27 avril 1999. Il a été réélu le 17 avril dernier avec plus de 81% des suffrages. Le président avait été opéré en novembre 2005 au Val-de-Grâce, à Paris, pour un ulcère à l'estomac selon un bulletin de santé officiel. De nouvelles hospitalisations, à Paris, avaient suivi en 2006, 2011 et 2013, année où il a été victime d'"une petite attaque cérébrale". Le ministère français des Affaires étrangères s'est refusé à tout commentaire. Le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, a rencontré Abdelaziz Bouteflika lundi en Algérie où il s'est rendu avec le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, pour inaugurer une usine Renault à Oran. Le président algérien "a un petit problème d'élocution, mais du point de vue intellectuel, il fonctionne très bien", avait commenté Laurent Fabius sur BFM TV à la suite de la rencontre. (Catherine Lagrange, avec Lamine Chikhi à Alger, édité par Sophie Louet et Henri-Pierre André)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.