Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Premier ministre ukrainien Iatseniouk démissionne

Reuters10/04/2016 à 19:06
 (Actualisé avec contexte et réaction) 
    KIEV, 10 avril (Reuters) - Le Premier ministre ukrainien, 
Arseni Iatseniouk, a annoncé sa démission dimanche, laissant le 
champ libre à la coalition au pouvoir pour le remplacer par le 
président du Parlement, Volodimir Groisman, un allié du 
président Petro Porochenko et tenter ainsi de former un 
gouvernement plus stable que le sien. 
    Arseni Iatseniouk a survécu à une motion de censure en 
février mais les tensions politiques et des scandales de 
corruption avaient fragilisé la coalition qu'il dirigeait, 
retardant encore le versement des aides prévues par le programme 
de soutien du Fonds monétaire international (FMI), d'un montant 
total de 17,5 milliards de dollars (15,4 milliards d'euros). 
    Son départ devrait accélérer la formation d'un nouveau 
gouvernement sans pour autant éliminer tous les obstacles à 
l'adoption des réformes bloquées au Parlement, car plusieurs 
partis populistes ayant quitté la coalition affichent leur 
volonté de s'opposer aux mesures d'austérité qu'impose le 
programme du FMI.  
    "J'ai pris la décision de démissionner de mon poste de 
Premier ministre d'Ukraine. Mardi, 12 avril, je la soumettrai au 
Parlement", a dit Arseni Iatseniouk lors d'une allocution 
télévisée. 
    "La crise politique dans le pays a été créée 
artificiellement. La volonté de changer une personne a aveuglé 
des responsables politiques et paralysé leur volonté d'apporter 
de véritables changements dans le pays", a-t-il ajouté.  
    Nommé en 2014, Arseni Iatseniouk avait vu sa cote de 
popularité s'effriter au fil des mois pour tomber à moins de 
10%, notamment parce qu'une partie de l'opinion publique lui 
reproche de ne pas avoir fait assez pour obliger les oligarques 
ukrainiens à rendre des comptes.  
     
    POROCHENKO PEUT RENFORCER SON POUVOIR 
    Le "Bloc Petro Porochenko" (BPP), le parti présidentiel, et 
le Front populaire d'Arseni Iatseniouk devaient annoncer dans 
les prochains jours la formation d'une nouvelle coalition.  
    Dans son allocution, Iatseniouk a assuré que son mouvement 
restait attaché à la coalition et il a laissé clairement 
entendre que son successeur serait Groisman, 38 ans, ancien 
maire d'une ville de l'ouest du pays. 
    "La formation parlementaire du Bloc Petro Porochenko a 
désigné Volodimir Groisman pour le poste de Premier ministre. 
Ayant tout fait pour assurer la stabilité et la continuité, 
j'annonce ma décision de transférer les obligations et 
responsabilités de chef du gouvernement de l'Ukraine", a dit 
Iatseniouk.  
    Un éclatement de la coalition gouvernementale aurait pu 
conduire à la convocation de législatives anticipées, donc 
retarder les réformes. Au contraire, la perspective de la 
formation d'un nouveau gouvernement pourrait faciliter le 
versement par le FMI d'une nouvelle tranche d'aide de 1,7 
milliard de dollars, retardé depuis octobre.  
    La nomination de Groisman au poste de Premier ministre 
pourrait toutefois décevoir certains partisans des réformes et 
du rapprochement avec l'Occident, qui espéraient voir la 
ministre des Finances, Natalia Iaresko, une technocrate née aux 
Etats-Unis, prendre la tête du gouvernement.  
    En outre, en nommant Groisman, Porochenko et ses proches 
pourraient encore renforcer leur emprise sur le pouvoir, alors 
qu'ils sont déjà accusés de vouloir exercer une influence 
excessive sur le fonctionnement des institutions.  
    "Le président aura davantage d'autorité, davantage de 
pouvoir pour son équipe. Seul le temps dira s'il utilise cette 
autorité et ce pouvoir pour le bien de l'Ukraine", a déclaré 
Anton Guerachtchenko, député du Front populaire, sur la chaîne 
de télévision 112.  
     
 
 (Alessandra Prentice; Marc Angrand pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.