1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le Premier Ministre indien en visite surprise au Pakistan

Le Point25/12/2015 à 20:04

Le Premier Ministre indien, Narendra Modi (à droite) serre la main du Premier Ministre du Pakistan, Nawaz Sharif, à Lahore. 

En presque douze ans, aucun premier ministre indien n'avait foulé le sol pakistanais. Depuis 1947, année sacrant la naissance de l'Inde et du Pakistan, seuls trois chefs de gouvernement indien ont osé s'inviter chez le frère ennemi. C'est dire l'importance de la visite-surprise de M. Narendra Modi, qui a improvisé vendredi une escale de plus de deux heures à Lahore, « pour le thé », à la résidence de son homologue Nawaz Sharif.

Une initiative "spontanée"

Les sources gouvernementales ont qualifié l'initiative de "spontanée". Alors qu'il achevait un bref passage en Afghanistan, précédé d'un autre déplacement en Russie, Narendra Modi aurait ainsi décidé d'effectuer ce passage éclair au Pakistan. Il en aurait convenu dans la matinée, lors d'une conversation téléphonique visant initialement à souhaiter un bon anniversaire à son homologue qui fêtait son 66e printemps. Sa décision a été annoncée sur son compte Twitter, avec une nonchalance qui a pris de court toute la classe politique. Faut-il croire à cette spontanéité ? Si Nawaz Sharif est certes connu pour son hospitalité, une telle initiative nécessite de mûrir plusieurs semaines dans les couloirs de la diplomatie. Toujours est-il qu'elle envoie un message fort en modifiant l'image des relations entre les deux frères ennemis.

Une surprenante cordialité

Cette soudaine cordialité est d'autant plus surprenante que l'arrivée de...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer