Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

BANCO BPI

1.37EUR
0.00% 
Ouverture théorique 0.00

PTBPI0AM0004 BPI

Stuttgart données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    1.43

  • clôture veille

    1.37

  • + haut

    1.43

  • + bas

    1.37

  • volume

    0

  • valorisation

    1 996 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    25.05.18 / 21:25:37

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter BANCO BPI à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter BANCO BPI à mes listes

    Fermer

Le Portugal sous la pression de l'Eurogroupe et des marchés

Reuters11/02/2016 à 15:14
    BRUXELLES, 11 février (Reuters) - Le Portugal doit se 
préparer à prendre, si nécessaire, de nouvelles mesures pour 
respecter ses engagements en matière de réduction des déficits, 
a averti jeudi le président de l'Eurogroupe, Jeroen 
Dijsselbloem. 
    Le projet de budget élaboré par le nouveau gouvernement de 
gauche portugais n'a été accepté par la Commission européenne 
qu'avec des réserves la semaine dernière, l'exécutif 
communautaire estimant qu'il risquait d'enfreindre les règles du 
Pacte de stabilité et de croissance européen.   
    "Nous allons en discuter aujourd'hui", a déclaré Jeroen 
Dijsselbloem à la presse avant une réunion des ministres des 
Finances de la zone euro, dont le portugais Mario Centeno.  
    "Le Portugal doit être prêt, si nécessaire, à faire 
davantage pour rester dans le cadre du Pacte de stabilité et de 
croissance. Ce n'est pas une situation unique, nous l'avons déjà 
connue avec d'autres pays", a-t-il ajouté.  
    En novembre, la Commission avait en effet jugé que les 
budgets italien, lituanien, autrichien et espagnol risquaient de 
ne pas respecter les règles communes.  
    Les doutes sur la situation budgétaire du Portugal, l'un des 
pays les plus touchés par la crise de la dette au début de la 
décennie, figurent aujourd'hui parmi les facteurs de tension des 
marchés financiers.  
    La dette émise par Lisbonne n'est en effet notée pour 
l'instant en catégorie d'investissement ("investment grade") que 
par l'agence DBRS. Une dégradation par cette dernière 
l'exclurait donc du champ des achats de titres de la Banque 
centrale européenne (BCE), l'un des principaux soutiens des 
marchés.  
     
    LISBONNE PEINE À CONVAINCRE SES PARTENAIRES ET LES MARCHÉS 
    Sur le marché obligataire, le rendement de la dette à dix 
ans portugaise, qui était inférieur à 2,8% au début du mois, est 
remonté à près de 4%  PT10YT=TWEB , au plus haut depuis le début 
2014. 
    La dette portugaise n'échappe évidemment pas au mouvement 
général de défiance vis-à-vis des actifs à risque, qui traduit à 
la fois les inquiétudes générales pour la croissance et celles 
sur la santé du secteur bancaire.   
    Comme dans une réplique de la crise de la dette de 
2010-2012, les craintes pour les banques se sont propagées aux 
emprunts souverains, un mouvement qui touche plus fortement les 
pays considérés comme les plus vulnérables.  
    "Tout ce qui est risqué souffre aujourd'hui", résume Ciaran 
O'Hagan, responsable de la stratégie taux fixes de la Société 
général. "Le Portugal souffre davantage que les autres parce que 
le gouvernement actuel a du mal à convaincre les investisseurs 
qu'il peut atteindre les objectifs budgétaires fixés par la 
Commission européenne." 
    Pour Jeroen Dijsselbloem, la pression des marchés peut 
inciter Lisbonne à respecter la discipline budgétaire de 
l'Union. "Cela pourrait constituer une raison supplémentaire 
d'être clair et de s'engager sur la politique économique de 
l'union monétaire et les règles budgétaires de l'union 
monétaire", a-t-il dit.  
    La Bourse de Lisbonne perdait 3,77%  .PSI20  à 14h10 GMT et 
les principales banques du pays, Banco Comercial Portugues 
 BCP.LS  et Banco BPI  BBPI.LS , cédaient respectivement 4,87% 
et 5,05%.  
     
 
 (Jan Strupczewski, avec John Geddie; Marc Angrand pour le 
service français, édité par Wilfrid Exbrayat) 
 

Valeurs associées

0.00%
-0.41%
0.00%
+1.12%
BCP
-2.50%
0.00%
-0.91%
0.00%
0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.