Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le plan d'aide à la Grèce entre en action

Reuters19/08/2015 à 19:19

ENTRÉE EN VIGUEUR PRÉVUE DU TROISIÈME PLAN D'AIDE À LA GRÈCE

ATHENES/BERLIN (Reuters) - Le troisième plan d'aide à la Grèce devrait entrer en vigueur ce mercredi avec le déblocage d'une première tranche permettant au pays d'honorer ses dettes les plus urgentes.

Le conseil d'administration du Mécanisme européen de stabilité (MES) tiendra une conférence téléphonique dans la soirée pour approuver ce premier versement, a déclaré un responsable du ministère grec des Finances.

Le MES devrait approuver le versement à la Grèce de 13 milliards d'euros, 10 milliards supplémentaires étant réservés à la recapitalisation des banques.

Athènes a besoin de ces fonds pour effectuer un remboursement de 3,2 milliards d'euros dû jeudi à la Banque centrale européenne.

Le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, a annoncé mercredi le soutien de son gouvernement au plan d'aide, auquel le Parlement a également donné son feu vert, même si celui-ci était purement consultatif.

Les députés ont néanmoins approuvé par la suite cette motion de soutien. Ils avaient peu auparavant rejeté à une large majorité la motion de censure déposée par l'opposant d'extrême droite Geert Wilders, seuls les élus de son parti ayant voté en sa faveur.

Le feu vert des Pays-Bas était le dernier obstacle au déblocage par le MES d'une première tranche après l'accord donné plus tôt dans la journée par le Bundestag allemand.

L'ALLEMAGNE VEUT LA PARTICIPATION DU FMI

Le plan, d'un montant de 86 milliards d'euros sur trois ans, a été approuvé par 454 voix contre 113 et 18 abstentions par les députés allemands. Soixante-trois élus conservateurs ont voté "non", soit trois de plus que lors du vote blanc de mardi soir.

"Evidemment, avec l'expérience de ces dernières années et de ces derniers mois, il n'y a pas de garantie que tout marchera et le doute est permis. Mais, dans la mesure où le Parlement grec a déjà adopté une grande part des mesures, il serait irresponsable de laisser passer la chance d'un nouveau départ en Grèce", a déclaré avant le vote le ministre allemand des Finances.

Wolfgang Schäuble a répété que la participation du Fonds monétaire international, qui a fait de l'allégement de la dette grecque une condition de son implication, était impérative.

"J'ai bon espoir que nous parviendrons à une évaluation commune de la viabilité de la dette grecque en octobre", a-t-il déclaré, excluant à nouveau toute réduction du montant des dettes d'Athènes.

Le président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, a estimé lui aussi que les gouvernements européens seraient capables de trouver un compromis avec le FMI, sous la forme d'une réduction des taux d'intérêt et d'un allongement des maturités.

En Grèce, le Premier ministre, Alexis Tsipras, n'a encore rien décidé concernant d'éventuelles élections anticipées, malgré la fronde des députés de Syriza hostiles au plan d'aide, a déclaré un membre de son gouvernement.

Le plan, qui impose de nouvelles mesures d'austérité, a été adopté vendredi dernier au Parlement grec avec l'appui de l'opposition alors qu'une partie des députés Syriza votaient contre. Plusieurs membres du gouvernement ont souhaité depuis que Tsipras sollicite à nouveau la confiance des députés.

(Patrick Vignal pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.