Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le pire est passé mais la reprise sera irrégulière-Lagarde (BCE)
Reuters26/06/2020 à 11:48

LE PIRE EST PASSÉ MAIS LA REPRISE SERA IRRÉGULIÈRE, SELON LAGARDE (BCE)

FRANCFORT/HELSINKI (Reuters) - La zone euro a "probablement passé" le pire de la crise provoquée par la pandémie de coronavirus mais la reprise s'annonce incertaine, a déclaré vendredi Christine Lagarde, la présidente de la Banque centrale européenne (BCE).

"Nous avons probablement passé le point bas et je dis cela avec une certaine appréhension car, bien sûr, une deuxième vague grave est possible", a-t-elle dit lors d'un débat en ligne.

Elle a ajouté que le redémarrage de l'économie serait "irrégulier" et "incomplet" en expliquant que certains secteurs, comme le transport aérien ou les loisirs ne retrouveraient jamais la situation d'avant la crise alors que d'autres profiteraient de la situation actuelle.

La BCE a lancé depuis mars un plan de soutien exceptionnel à l'économie de la zone euro en s'engageant à acheter au total pour 1.350 milliards d'euros d'obligations sur les marchés et à fournir des liquidités à taux négatifs aux banques afin de prévenir un assèchement du crédit.

Ces mesures, conjuguées aux garanties fournies par les Etats à de nombreux prêts aux entreprises, semblent pour l'instant porter leurs fruits puisque le crédit aux sociétés non financières de la zone euro affiche une croissance de 7,3% sur un an en mai, une progression sans précédent depuis 2009.

Christine Lagarde a assuré que la banque centrale privilégiait des réponses "proportionnées" à la crise, un message indirect à la cour constitutionnelle allemande, qui a remis en cause début mai l'un des programmes d'achats de titres de la BCE en le jugeant disproportionné.

Olli Rehn, le gouverneur de la banque centrale finlandaise, qui participait aussi au débat de vendredi, a défendu pour sa part le maintien des mesures de soutien en déclarant qu'il valait "mieux prévenir que guérir".

Il a rappelé que la banque centrale avait relevé à deux reprises ses taux d'intérêt en 2011, ce qui n'avait fait qu'aggraver la crise de la dette dans la zone euro.

(Francesco Canepa, version française Marc Angrand)

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mlaure13
    26 juin22:26

    La pandémie elle s'en tape et comme on la comprend...Salaire à la BCE non communiqué : base au FMI de 467 940 dollars par an et une allocation pour frais de représentation (sans justificatifs) de 83 760 dollars par an, soit un total de 551 700 dollars (380 000 euros). Au taux de change actuel, cela représente environ 31 700 euros par mois. Cette somme n'est soumise à aucun impôt, grâce au statut de fonctionnaire international des salariés du Fonds.( sans doute plus du double avant impôts)

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer