1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le Philippin Duterte agonit d'injures un responsable de l'Onu
Reuters22/12/2016 à 16:16

    MANILLE, 22 décembre (Reuters) - Le président philippin 
Rodrigo Duterte s'est lancé jeudi dans une nouvelle diatribe 
contre les détracteurs de sa politique de lutte antidrogue 
particulièrement meurtrière. 
    Cette fois, c'est le commissaire de l'Onu aux droits de 
l'homme, Zeïd Ra'ad al Hussein, qui a eu droit à une bordée 
d'insultes pour avoir demandé mardi une enquête de la justice 
philippine sur Rodrigo Duterte, qui s'est vanté la semaine 
dernière devant des hommes d'affaires d'avoir "personnellement" 
tué des criminels quand il était maire de la ville de Davao. 
    Le responsable onusien a aussi souhaité la tenue d'une 
enquête sur les campagnes antidrogue sanglantes menées à cette 
époque à Davao et aujourd'hui dans l'ensemble des Philippines. 
    "Ce gars est soit le Joker (du film Batman, NDLR), soit 
complètement fou", a répondu jeudi Rodrigo Duterte dans un 
discours télévisé pendant lequel il n'a cessé de qualifier Zeïd 
Ra'ad al Hussein de "stupide". 
    "Vous autres, responsables de l'Onu, vous êtes assis sur 
votre cul pendant qu'on paie vos salaires. Espèce d'imbéciles, 
ne me dites pas ce que je dois faire. Qui vous en a donné le 
droit?", a vitupéré le président philippin. 
    Plus de 6.000 personnes ont été tuées depuis le début de la 
campagne antidrogue ordonnée par Rodrigo Duterte, dont un tiers 
par la police et deux-tiers faisant officiellement l'objet d'une 
enquête. 
    Le chef de l'Etat affirme que les policiers ont agi en état 
de légitime défense mais les organisations de défense des droits 
de l'homme et de nombreux témoins parlent d'exécutions sommaires 
de trafiquants et de consommateurs. 
    Rodrigo Duterte a menacé de se retirer de l'Onu si celle-ci 
continue à critiquer sa politique. 
    "Ferme-la parce que tu n'as pas de cerveau", a intimé jeudi 
Rodrigo Duterte à Zeïd Ra'ad al Hussein. "Ne me parle pas comme 
ça, espèce de fils de pute." 
     
 
 (Martin Petty; Tangi Salaün pour le service français) 
 

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • cavalair
    22 décembre17:08

    Il n'a pas totalement tord. A quoi sert l'ONU? on se le demande.

    Signaler un abus

  • M9946587
    22 décembre16:57

    L'humanité, la civilisation... que de beaux mots pour qualifier les humains vivant sur cette pauvre terre ... quand on voit le niveau des dirigeants qui arrivent de plus en plus à la tête des états, on peut être rassurés : cela ne continuera pas longtemps ...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer