1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Parlement irakien approuve le gouvernement d'Haïdar al Abadi
Reuters09/09/2014 à 00:05


BAGDAD, 8 septembre (Reuters) - Le Parlement irakien a donné lundi son approbation au gouvernement dirigé par le nouveau Premier ministre chiite Haïdar al Abadi. Les portefeuilles de la Défense et de l'Intérieur n'ont pas été pourvus mais Abadi a promis de remédier à cette situation dans le délai d'une semaine. Abdel Abdel Mehdi, membre du Conseil islamique suprême d'Irak, a hérité du ministère du Pétrole tandis que l'ancien chef du gouvernement Ibrahim Djafari devient ministre des Affaires étrangères. Le Parlement a par ailleurs approuvé les nominations du chiite Nouri al Maliki, Premier ministre chiite sortant, du sunnite Oussama al Noudjaifi, ex-président du Parlement, et de l'ancien chef du gouvernement chiite Lyad Allaoui aux postes protocolaires de vice-présidents. Maliki, qui a occupé les fonctions de chef du gouvernement pendant huit ans, a tenté jusqu'à la dernière minute de briguer un troisième mandat. Il a été contraint à la démission en août sous la pression des différentes formations politiques, sunnite, kurde et chiite, ainsi que de l'Iran et des Etats-Unis. Il a été remplacé par Haïdar al Abadi issu, comme lui, du parti chiite Daoua. (Ned Parker; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer