Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Parlement finlandais débat d'une sortie de l'euro

Reuters28/04/2016 à 18:42
    HELSINKI, 28 avril (Reuters) - Les députés finlandais ont 
débattu jeudi d'une sortie de l'euro, un débat déclenché par une 
pétition signée par 53.000 personnes. 
    Cette procédure, peu usitée, illustre le mécontentement 
croissant de la population face aux difficultés économiques 
rencontrées par le pays, frappé par un fort taux de chômage et 
une politique gouvernementale d'austérité.  
    L'initiative populaire réclame également un référendum sur 
l'appartenance à l'euro, mais une telle consultation ne peut 
avoir lieu que si la Diète donne son accord, ce qui paraît très 
improbable. La pétition va être présentée à une commission 
parlementaire et devra passer plusieurs étapes avant un vote de 
l'assemblée en séance plénière.  
    Aucun parti finlandais ne propose de renoncer à la monnaie 
unique européenne, mais les députés eurosceptiques déplorent le 
manque d'indépendance de la politique monétaire et estiment que 
la Finlande aurait dû organiser un référendum avant d'adopter 
l'euro en 1998. 
    La Suède et le Danemark ont voté contre l'euro quelques 
années plus tard.  
    "L'euro est très bon marché pour l'Allemagne et trop cher 
pour le reste de l'Europe, il ne remplit pas les critères d'une 
union monétaire optimale", a déclaré Simon Elo, député du parti 
eurosceptique des Vrais Finlandais.  
    L'économie finlandaise a crû de 0,5% l'an dernier après 
trois années de contraction. Cette stagnation s'explique par de 
nombreux problèmes, dont un coût du travail élevé, le déclin du 
groupe de téléphonie Nokia et la récession en Russie.  
    Avant 1992, la Finlande avait plusieurs fois dévalué sa 
monnaie, le mark finlandais, pour améliorer sa compétitivité à 
l'exportation, un outil qu'il ne peut plus utiliser avec l'euro. 
    Le gouvernement de Helsinki reste officiellement attaché à 
l'euro et le ministre des Finances, Alexander Stubb, a déclaré 
au Parlement qu'une sortie de l'euro aurait plus de conséquences 
négatives que d'avantages.  
    Dans un sondage publié en décembre, 54% des Finlandais 
disaient souhaiter le maintien du pays au sein de la zone euro, 
contre 31% qui préconisaient d'en sortir.  
 
 (Jussi Rosendahl; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.