Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le Parlement danois durcit la loi sur l'immigration

Reuters26/01/2016 à 17:03
 (Actualisé après adoption par les députés) 
    par Alexander Tange 
    COPENHAGUE, 26 janvier (Reuters) - Les députés danois ont 
adopté mardi un projet de loi controversé sur l'immigration 
visant à dissuader les réfugiés de demander l'asile, qui prévoit 
notamment la confiscation de leurs biens dépassant les 10.000 
couronnes danoises (1.340 euros) pour participer au financement 
de leur séjour. 
    Le projet repousse aussi à trois ans le délai préalable au 
regroupement familial. 
    L'an passé, le Danemark a enregistré l'arrivée de 20.000 
réfugiés, du jamais vu dans l'histoire du pays. 
    Le texte qui était présenté par le gouvernement de centre 
droit de Lars Løkke Rasmussen autorise les pouvoirs publics à 
saisir les avoirs des réfugiés au-delà de 10.000 couronnes 
danoises (1.340 euros). Les objets à forte valeur sentimentale, 
comme les alliances, sont exclus du champ d'application de cette 
disposition très controversée. 
    La version initiale du projet fixait le seuil à 3.000 
couronnes. Face aux critiques des organisations de défense des 
droits de l'homme et d'agences internationales, dont le HCR, le 
gouvernement l'a relevé. 
    Le Parti libéral, qui a remporté les élections législatives 
de juin, ne dispose que de 34 sièges sur les 179 du Parlement. 
Mais il a obtenu comme prévu le soutien de divers partis de 
droite dont le Parti populaire danois (DF), une formation 
xénophobe, ainsi que des sociaux-démocrates (opposition) qui ont 
voté en faveur de la réforme. 
    Le Danemark n'est pas le seul pays à s'en remettre à cette 
solution: la Suisse a commencé à prélever les avoirs des 
réfugiés au-delà d'un seuil de 1.000 francs suisses (900 euros). 
Dans le land allemand du Bade-Wurtemberg, la limite est fixée à 
350 euros. 
    L'agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a 
critiqué ces confiscations que le nouveau Haut Commissaire, le 
diplomate italien Filippo Grandi, qualifie d'"affront à la 
dignité" des réfugiés et de "réponse profondément préoccupante à 
leurs besoins humanitaires". (voir  IFD:nL8N14R2ZO ) 
    Le Conseil de l'Europe a également fait part de son 
inquiétude.     
    "La plupart (des réfugiés) ont tout perdu et pourtant cette 
loi semble dire que les quelques réfugiés qui ont eu la chance 
de survivre au voyage vers le Danemark avec leurs derniers biens 
n'ont pas assez perdu", s'était émue la semaine dernière la 
présidente de la commission des Droits de l'homme de l'Assemblée 
parlementaire de l'Organisation pour la sécurité et la 
coopération en Europe (OSCE), la Portugaise Isabel Santos. 
    "Ce n'est certainement pas le Danemark tel que je le 
connais", avait-elle ajouté, appelant les députés danois à un 
"examen de conscience".  
 
 (avec Annabella Pultz; Henri-Pierre André pour le service 
français, édité par Tangi Salaün) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.